"Les Nymphéas noirs" : le polar de Michel Bussi adapté en BD par Fred Duval et Didier Cassegrain

"Les nymphéas noirs" est un des best-sellers de Michel Bussi. Huit ans après sa parution, ce polar qui a pour cadre Giverny, le village cher à Claude Monet, vient d'être adapté en BD par Fred Duval et Didier Cassegrain aux éditions Dupuis. Un véritable challenge pour les deux hommes. Un pari réussi aux yeux de Michel Bussi.

Détail de la couverture des \"Nymphéas noirs\"
Détail de la couverture des "Nymphéas noirs" (Dupuis)
Michel Bussi est un des auteurs français les plus lus dans le monde. Chacun de ses polars est un best seller et attise l'intérêt des producteurs de cinéma ou de télévision. 

Une intrigue complexe pour le cinéma

Ainsi "Maman a tort" paru en 2015 a été adapté pour France 2 en six épisodes qui ont rassemblé à chaque fois près de 5 millions de téléspectateurs. M6 va adapter "Un avion sans elle" paru en 2012 et vendu à plus d'un million d'exemplaires.

"Les Nymphéas noirs" paru en 2011 a reçu des quantités de prix mais est réputé inadaptable au cinéma du fait d'une intrigue complexe : dans le village de Giverny cher à Claude Monet, la quiétude est brusquement troublée par un meurtre inexpliqué. Un enquêteur est envoyé sur place pour résoudre l'affaire, trois femmes croisent son parcours. Mais qui, de la fillette passionnée de peinture, de la séduisante institutrice ou de la vieille dame calfeutrée chez elle pour espionner ses voisins, en sait le plus sur ce crime ? D'autant qu'une rumeur court selon laquelle des tableaux d'une immense valeur, au nombre desquels les fameux Nymphéas noirs, auraient été dérobés ou bien perdus.

Les outils adaptés de la BD

Le scénariste Fred Duval et l'illustrateur Didier Cassegrain ont relevé le défi de transcrire l'intrigue en BD.

"La bande dessinée, c'est l'art de l'ellipse. Et ça, pour adapter "Les Nymphéas noirs" sans en dévoiler le dénouement, c'était exactement les outils nécessaires. Ça permettait d'embarquer le lecteur dans une histoire assez linéaire. Et puis il comprendra à la fin que ce qu'il a lu n'était pas aussi linéaire que ça.


Reportage France 3 Paris Île-de-France : D. Morel / O. Badin / P. Ngankam

Le défi de Monet

L'intrigue, qui a donc pour cadre Giverny, le village cher à Claude Monet, posait aussi un autre défi : comment  reprendre l'oeuvre du peintre impressionniste sans chercher à le copier ? Le dessinateur Didier Cassegrain s'est employé à travailler chaque case comme un tableau. D'abord un crayonné, puis la peinture acrylique avec, au final des planches aux couleurs douces qui tranchent avec l'ambiance sombre de l'histoire.

Monet ne peignait pas dans l'idée de raconter des histoires. Monet, c'est de l'impression et nous on veut raconter quelque chose, une enquête, et on ne doit pas être que flou. On doit aussi reconnaître le village, les personnages et les indices. On est dans une véritable enquête.

Didier Cassegrain
Dessinateur

Mystère et dimension poétique

Dans une interview à nos confrères du Figaro, Michel Bussi livre son sentiment sur cette adaptation.

Les auteurs ont su allier mystère et dimension poétique. "Nymphéas noirs" est un polar qui se passe à Giverny, lié à l'univers de la peinture. Un polar impressionniste où les gens peignent, se promènent dans la nature, visitent les musées, regardent le ciel. Un récit contemplatif, avec en outre une histoire d'amour.

(Dupuis)


"Les Nymphés noirs" de Bussi, Cassegrain et Duval aux éditions Dupuis.