Cet article date de plus de six ans.

Ne rien lâcher, Bayonne soutient les dessinateurs de presse et caricaturistes

Durant tout le week end, la ville de Bayonne organisait sa première édition des rencontres du dessin de presse et de la caricature. Deux jours d'exposition, pour parler, rire et continuer de lever le crayon contre toutes formes de censure. Parmi les auteurs invités, des habitués des salons qui ont bien connu la bande de Charlie Hebdo.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le dessinateur Placide était invité aux premières rencontres du dessin de presse de Bayonne
 (France 3 / Culturebox)
Non, l'impertinence, la vigueur et l'humour ne sont pas morts. Les valeurs républicaines qui font de la France un pays de liberté d'expression tenaient salon à Bayonne les 18 et 19 avril 2015.  Au programme de ces premières journées du dessin de presse et de la caricature, quatorze dessinateurs issus d'horizons étaient invités à croquer le monde sous un angle parfois très grinçant. 

Reportage : P. Durandeau / F. Cordier / R. Nouvelle

Un festival encore sous le choc de Charlie


Ce premier festival reste marqué par l'attentat survenu à Charlie Hebdo le 7 janvier dernier. Decimée, la rédaction est aujourd'hui amputé de huit de ses membres fondateurs. Dessinateurs et caricaturistes s'ils sont laminés par l'horreur ne sont pas pour autant à terre. Leur force réside toujours dans leurs idées et leurs crayons. Gilles Lasserpe qui travaille pour l'Equipe, Marianne ou l'Echo des savanes, proche de Tignous, son engagement reste intact. "J'ai toujours fait ça, donc je continuerai à le faire ne serait-ce que pour la mémoire de mes amis disparus"
Le dessinateur Gilles Lasserpe
 (France 3 / Culturebox)

Quand dessiner est un danger


Dénoncer les travers d'une société par le rire, le dessin et les couleurs, c'est tout l'ouvrage des dessinateurs de presse et des caricaturistes. Pour les organisateurs cette première édition était surtout l'occasion de mettre en valeur le courage des auteurs. Alla Solovieva, la directrice de l'évènement le souligne : "C'est un travail qui est de plus en plus dangereux"
 (France 3 / Culturebox)

Choisir d'en rire


Pour tous ces hommes et ces femmes de presse, l'information passe d'abord par l'humour et le dessin. C'est génétique, ils ne peuvent pas s'empêcher de pendre la tangente du rire avec leurs crayons et leurs couleurs. Jean Miaux  dit "JM:O" était venu en voisin. Originaire d'Anglet, le dessinateur qui collabore à l'Obs explique son approche de l'actualité. "c'est plus fort quand c'est par l'humour et le rire" assure-t-il. 

Jean Miaux  "JM:O" croqué par un confrère caricaturistes aux rencontres du dessin de presse de Bayonne
 (France 3 / Culturebox)

Parmi les dessinateurs invités à ces premières rencontres du dessin de presse, il y avait aussi, Duverdier, Ganan, ÏoO, JM:o, Lasserpe, Man, Moine, Mutio, Olive, Placide, Patrice Roulau, Philippe Tastet, Simon, ou encore Ysope qui proposaient des ateliers d'initiation à la caricature


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers BD

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.