Mort de Claire Bretécher : "C'est mon idole et elle le sera pour toujours", affirme Catherine Meurisse

La dessinatrice a réagi à la disparition de Claire Bretécher, morte lundi à l'âge de 79 ans. 

Catherine Meurisse en janvier 2019. 
Catherine Meurisse en janvier 2019.  (JOEL SAGET / AFP)

"Claire Bretécher est encore mon idole et le sera pour toujours", a déclaré mardi 11 février sur franceinfo Catherine Meurisse, dessinatrice, membre de l'Académie des beaux-arts, après l'annonce de la mort Claire Bretécher à l’âge de 79 ans.

Catherine Meurisse a découvert la créatrice d’Agrippine et des Frustrés seulement à l'âge 24 ans. "C'est bien, aussi, parfois, de découvrir un peu tard des femmes géniales. On est mûr pour tout comprendre. Ça a été une révélation. Il faut voir tout ce qu'elle a pu aborder comme sujets. Elle était visionnaire", a-t-elle dit.

Elle a vraiment le génie des postures. On a l'impression que son trait est extrêmement simple. On a beaucoup de personnages avachis dans des canapés et les canapés absorbent les personnages. Derrière cette simplicité génialissime, il y a un grand travail de dessinatriceCatherine Meurisseà franceinfo

Elle était "féministe sans être militante. C'est ça qui me plaisait chez elle", a expliqué Catherine Meurisse. Un mot que n'aimait pas Claire Bretécher "alors que son travail était féministe. Il a parlé à beaucoup de féministes, et beaucoup de femmes et beaucoup d'autrices".

Catherine Meurisse souligne aussi son "insolence", son "indolence" et son "acuité qui nous faisait comprendre tout ce qui se passait dans le monde sans qu'elle arrive avec de gros sabots". Elle a "une œuvre miraculeuse".