"Marius" en BD, une version dessinée revisite avec tendresse la célèbre trilogie de Pagnol

Sébastien Morice au dessin avec Eric Stoffler et Serge Scotto au scénario ont adapté "Marius", de Marcel Pagnol en bande dessinée. "Fanny" et "César" suivront. Un nouveau regard sur la plus célèbre histoire marseillaise.

La couverture de la BD \"Marius\"
La couverture de la BD "Marius" (Sébastien Morice / Eric Stoffler / Serge Scotto)

C'est une adaptation a priori compliquée. Les auteurs de la trilogie marseillaise en bande dessinée doivent combattre les images que tout lecteur possède déjà des personnages et des décors de la plus célèbre histoire du Vieux-Port, signée Marcel Pagnol.

Difficile d'imaginer un autre César que Pierre Fresnay (qui était pourtant Alsacien!), une autre Fanny qu'Orane Demazis et un autre César que l'immense Raimu. Sébastien Morice a eu la bonne idée de ne pas adapter les films mais d'offrir sa propre vision des personnages. Ainsi Fanny redevient une piquante Marseillaise brune, plus fascinante que l'effacée comédienne des années 30.

Mais Pagnol n'est pas trahi puisque ce sont bien ses mots que les personnages dessinés prononcent avec un accent marseillais que les dessins parviennent à retranscrire.

Pour l'adaptation des dialogues en bande dessinée, on est obligé de faire de la coupe, mais pas dans les scènes mythiques. Et la difficulté particulière de traiter la trilogie, c'est qu'on se rend compte qu'à chaque page, on connaît déjà les répliques. Donc il fallait vraiment être très, très, très respectueuxEric Stofflerscénariste

.

Planches de la BD \"Marius\"
Planches de la BD "Marius" (Sébastien Morice / Eric Stoffler /Serge Scotto)

Les amateurs de bande dessinée, de cinéma et de littérature auront tous plaisir à retrouver l'ambiance du Bar de la Marine, du ferry-"bo-ate", de la partie de carte et des emportements du sanguin mais tendre César comme des déclarations de Marius à Fanny. Et même si la société a changé, même si les mères célibataires ont remplacé les filles-mères, il faut toujours quatre tiers au cocktail concocté par César pour remplir un verre. Et c'est tant mieux, c'est toujours marseillais.

La couverture de \"Marius\"
La couverture de "Marius" (Editions grand Angle)

Marius

Premier tome de la trilogie de Pagnol 
Dessins Sébastien Morice, scénario Eric Stoffler et Serge Scotto 
Editions Grand Angle 
56 pages 14 euros 50