"Full Drum" : le premier manga 100% rugby débarque en France

A quelques jours de la Coupe du monde de rugby au Japon, l'éditeur de mangas Pika espère séduire les fans de sport en France avec son manga dédié au ballon ovale, "Full Drum".

Couverture du manga Full Drum (Pika Edition).
Couverture du manga Full Drum (Pika Edition). (FULL DRUM © 2017 BY TOHRU HAKOISHI / SHUEISHA INC.)

Dans la saga Full Drum, il y a tous les ingrédients qui font le succès des mangas "shōnen", ceux destinés aux adolescents : un beau garçon, une histoire d'amour mais aussi la volonté de réussir. Un manga qui paraît quelques jours avant la Coupe du monde de rugby à Tokyo, l'occasion pour l'éditeur Pika d'attirer le lecteur amateur de sport en France, deuxième marché mondial dans le secteur derrière le Japon.

On a un héros qui est attachant, drôle, un peu brut, faussement maladroit parce que finalement il a des prédispositions pour le rugby.Mehdi Benrabah, directeur éditorial chez Pikaà franceinfo

Et c'est ça qui va le faire briller en club, alors qu'à la base il voulait juste plaire à une fille qui lui avait tapé dans l'oeil", poursuit Mehdi Benrabah, directeur éditorial chez Pika, l'un des leaders de l'édition de mangas en France.

Le sport en vogue au Japon, peine à décoller en France

Au Japon le sport est l'un des thèmes favoris des mangakas, les auteurs de bande dessinée. Ils parlent de baseball (le sport numéro un dans le pays), de hockey, de sumo, de football... Mais en France ces thématiques ont du mal à décoller. Malgré le succès du marché en progression constante depuis cinq ans avec des millions d'exemplaires écoulés chaque année.

"C'est ça le paradoxe, c'est dense et populaire, il y a plein de héros, que ce soit Captain Tsubasa (sorti sous le nom d'Olive et Tom quand c'était en dessin animé), Jeanne et Serge (Attacker You! de son vrai nom en manga), on a plein d'icônes qui viennent du manga de sport, mais c'est un genre qui peine un peu, poursuit Mehdi Benrabah. L'une des raisons principales vient de la longévité de ces séries. Ce sont des séries fleuves qui peuvent dépasser 60 tomes, ce qui peut rebuter le lecteur. C'est un investissement quand même, sur la durée."

Surfer sur les événements sportifs pour séduire

En France, il existe une vingtaine d'éditeurs de mangas. Pour se démarquer, Pika, racheté par Hachette il y a plus de dix ans, a décidé de surfer sur les événements sportifs qui vont se dérouler au Japon : la Coupe du monde de rugby dans quelques jours, les Jeux olympiques en 2020 pour évoquer la natation ou le judo, en lançant sa propre collection, Sport Addict.

C'est l'occasion de montrer qu'il y a un vrai pont entre le manga et le sport, il y a beaucoup de valeurs communes.Mehdi Benrabahà franceinfo

"C'est ça qu'on veut défendre, que ce soit le dépassement de soi dans l'effort ou l'amitié dans l'adversité. Beaucoup de thématiques positives." Full Drum sera décliné en cinq volumes avec une sortie prévue tous les 2 mois.