Les dessinateurs en deuil saluent sur les réseaux sociaux la mémoire de Coyote

Le créateur de "Litteul Kevin" est mort dimanche à 53 ans d'un grave accident cardiaque.

Au festival Quai des Bulles de Saint-Malo, le dessinateur Coyote (à droite) dédicace un de ses albums de bande dessinée, le 29 octobre 2005.
Au festival Quai des Bulles de Saint-Malo, le dessinateur Coyote (à droite) dédicace un de ses albums de bande dessinée, le 29 octobre 2005. (MAXPPP)

Litteul Kevin est orphelin. Ce petit garçon fou de moto et de Harley-Davidson était un des personnages créés par Coyote, mort dimanche 9 août à Toulouse d'un grave accident cardiaque. Le dessinateur et scénariste avait également donné ce prénom à son fils.

Les éditions du Lombard, avec lesquelles travaillait l'auteur depuis 2005, ont confirmé dans un communiqué la mort de cet auteur emblématique du journal de BD Fluide glacial. Elles saluent la mémoire "d'un personnage unique et attachant dont les apparences de 'gros dur' cachaient beaucoup de tendresse et de générosité".

Plusieurs dessinateurs rendent hommage à Coyote sur les réseaux sociaux, à commencer par le créateur du Chat du rabbin, Joann Sfar. Sur Twitter, l'artiste confie : "Je n'arrive pas à y croire." Et il publie sur Instagram ce dessin :

 

Je n'arrive pas à y croire.

Une photo publiée par Joann Sfar (@joannsfar) le 9 Août 2015 à 10h45 PDT

 "Je suis Little Kevin", proclame Delucq

2015, année décidément noire pour les dessinateurs. En écho au "Je suis Charlie" créé après l'attentat qui a décimé le journal satirique en janvier, le dessinateur de presse Xavier Delucq lance sur Twitter : "Je suis Little Kevin."

 

Le dessinateur suisse Pal Degome résume en quatre cases la sinistre année 2015 : 

Hommages à mes Zamis de la BD partis beaucoup trop vite...

Posted by Pal Degome on Sunday, August 9, 2015

 

Loup, moto et dernier verre

Journaliste de France 3 Midi-Pyrénées et "dessinateur en couleurs", pour reprendre sa bio sur Twitter, Emmanuel Wat dédie à Coyote ce loup hurlant sa douleur :

 

L'auteur de Péchés mignons, Arthur de Pins, se souvient, sur Facebook, comment Coyote avait été "le premier à l'accueillir dans la grande famille des auteurs de BD" :

Ado, j'étais fasciné par ta façon de dessiner les reflets sur les chromes de tes bécanes. Et dix ans plus tard, tu as ét...

Posted by Arthur de Pins on Sunday, August 9, 2015

 

Et un autre auteur de Fluide glacial, "Terreur graphique", épilogue tristement :