Le nouveau Lucky Luke débarque en librairie

Signé Jul au scénario et Achdé au dessin, l'album "La Terre promise" sort vendredi 4 novembre en librairie. Les auteurs se donnent pour ambition de marcher, en plein Far West, sur les traces du maître de la BD, René Goscinny.

Le nouveau scénariste de la série Lucky Luke pose à côté du célèbre cow-boy solitaire le 28 janvier 2016 à Angoulême.
Le nouveau scénariste de la série Lucky Luke pose à côté du célèbre cow-boy solitaire le 28 janvier 2016 à Angoulême. (GEORGES GOBET / AFP)

Avant de s’y coller, le scénariste Jul a relu tous les albums de Morris et Goscinny. Conclusion : des Chinois au Grand-Duc de Russie, en passant par le pied-tendre venu d’Angleterre, tout ce que l’Ouest américain a vu arriver à cheval, en chariot, en train ou en bateau à vapeur est passé dans les pages de Lucky Luke. Sauf les Noirs et les Juifs. Et c’est ainsi que dans La Terre promise, qui sort vendredi 4 novembre en librairie, le cow-boy solitaire se retrouve à escorter une famille ashkénaze.

La potion Goscinny : "Un mélange de bienveillance extraordinaire et de gaieté"

Rapport à l’humour juif de Goscinny ?  "En fait, je pense que c’est un humour qui est l’humour de Lucky Luke. Il a une dimension universelle", explique Jul. "Il arrive dans un endroit qui est le Far West, qui ressemble beaucoup à notre monde d’aujourd’hui. Dans le Far West règne la violence, la stupidité, la cupidité. Lucky Luke arrive. Et comme par une espèce d’alchimie, de magie, il transforme le plomb en or. Ce décalage, cet humour, je l’ai appris avec lui. J’ai essayé de comprendre ce qu’il y avait de si merveilleux avec René Goscinny : c’est ce mélange de bienveillance extraordinaire et de gaieté. Avec ça, on arrive à tout faire passer", poursuit le scénariste.

Un premier tirage de 500 000 exemplaires !

Rabbi Jacob au Far West, les Marx Brothers invités à la fête, la carpe farcie, les jeans Levi's, les indiens "Pieds-Noirs"... Rien ne manque au folklore. Et le dessin signé Achdé rend grâce aux personnages et à la série créée il y a tout juste 70 ans.

L'éditeur compte sur La Terre promise pour relancer la série et annonce un premier tirage, énorme, de 500 000 exemplaires. A ce jour, toutes les stratégies ont échoué à redonner au cow-boy solitaire son lustre d’antan, quand René Goscinny signait les scénarios de Lucky Luke dessinés par Morris. Pas moins d’une douzaine de plumes se sont succédées depuis la mort, en 1977, du maître de la BD d’humour. Laurent Gerra, Daniel Pennac ou Tonino Benacquista eux-mêmes s’y sont frottés. Sans rencontrer le succès escompté.

Dans les pas de Goscinny

L’enjeu est de taille aussi pour le scénariste Jul, qui signe avec cet album son premier scénario du célèbre cow-boy. Auteur de Silex and the city, dessinateur de presse reconnu, il rêve de marcher dans les pas de Goscinny. La reprise d’Astérix lui a échappé de peu. Avec Lucky Luke, cet agrégé d’histoire devenu auteur BD branché entend bien prendre sa revanche. Et donner raison à Anne Goscinny, la fille de l’homme qui écrivait plus vite que son ombre, et qui croit très fort en son talent.

Le nouveau Lucky Luke débarque en librairie. Le reportage de Jean-Christophe Ogier
--'--
--'--