La ville de Molsheim célèbre Jacques Martin, maître incontesté de la bande dessinée et père d'Alix, Jehn et Guy Lefranc

A l'occasion du centenaire de la naissance de Jacques Martin (1921-2010) et des 70 ans de son héros Guy Lefranc, la ville de Molsheim rend hommage au géant de la BD à travers deux expositions. Dessins, croquis et planches originales, plongée dans l'univers de cet ancien disciple d'Hergé. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Alix, Jhen et Guy Lefranc. Ces trois héros mythiques de la bande dessinée ont un seul et même papa : l’Alsacien Jacques Martin. (DR)

Alix, Jhen et Guy Lefranc. Ces trois héros mythiques de la bande dessinée ont un seul et même papa : l’Alsacien Jacques Martin. Dernier grand représentant de l’Ecole de Bruxelles, formé aux côtés d’Hergé, Jacques Martin est un auteur culte traduit dans une vingtaine de langues qui compte pas moins de 15 millions d'albums vendus dans le monde. 

C'est d'abord au Musée de la Chartreuse de Molsheim que l'on peut découvrir l'univers du dessinateur. L'exposition Les Mondes de Jacques Martin met l'accent sur la quête de précision de ce fils d'aviateur, passionné de mécanique. "Ce qui le caractérise, explique le conservateur du musée de la Chartreuse Grégory Oswald, c’est le système de la ligne claire, hérité d’Hergé. Des dessins très touffus, très pointus.

Les paysages eux aussi ont le souci de l'exactitude. A l'image de ces détails alsaciens qui émaillent nombre de ses albums. Ici, c'est une borne kilométrique où figure le nom d'Altkirch, petit bourg au sud-ouest de Mulhouse. Là, c'est le Haut-Koenigsbourg ou encore la ville d'Obernai que l'on reconnait aisément grâce à la précision du trait.

Des héritiers qui perpétuent son œuvre

Jacques Martin s’occupait seul du dessin, du scénario et de la couleur. Aujourd’hui, dix ans après sa mort, ils sont plusieurs héritiers à se répartir la tâche et perpétuer son œuvre. Comme Marc Jailloux, dessinateur actuel d’Alix, ou l'illustrateur Olivier Weinberg dont le crayon perpétue les aventures de Jehn et du reporter Guy Lefranc. "Il voulait toujours que les dessinateurs qui ont travaillé avec lui continuent à avoir du travail, témoigne l'ancien collaborateur de Jacques Martin. Il disait je ne vois pas pourquoi moi lorsque je disparaîtrai, mes dessinateurs seraient au chômage. C’est un bel hommage qu’il nous rend."

Le scénariste Roger Seiter qui signe lui aussi de nombreux albums de Guy Lefranc, s'inscrit dans la continuité de Jacques Martin. "C’était quelqu’un qui était assez préoccupé par les problèmes géopolitiques ou les problèmes de société, affirme-t-il. Le thème de La Grande menace par exemple c’est l’arme nucléaire, L’ouragan de feu c’est les problèmes énergétiques, Le Mystère Borg c’est l’utilisation d’un virus comme arme de guerre." Autant de thématiques qui restent au cœur de l'actualité. 

Une seconde exposition intitulée Les Voitures de Lefranc, sera présentée à partir du 6 juillet et jusqu’au 18 septembre 2022, à l'Hôtel de la Monnaie de Molsheim. Celle-ci se concentre sur les passions de Jacques Martin pour l’histoire de l’aviation, de l’automobile et du sport.

Les Mondes de Jacques Martin,  Musée de la Chartreuse de Molsheim, du 18 mai au 18 septembre 2022

Les Voitures de Lefranc, Hôtel de la Monnaie de Molsheim, du 6 juillet au 18 septembre 2022.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers BD

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.