Festival de la bande dessinée d'Angoulême : le Fauve d'or est remis à David L. Carlson et Landis Blair pour "L'Accident de chasse"

Déjà récompensé par Quai des Bulles en 2020 à Saint-Malo, "L'accident de chasse",  de David L. Carlson et Landis Blair est le Fauve d'or de la 48e édition du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
"L'accident de chasse", de David L. Carlson et Landis Blair, page 35-36 (Landis Blair / SONATINE EDITIONS)

C'est dans l'ambiance particulière de ce premier épisode de la 48e édition que le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, reporté au mois de juin, a décerné ce vendredi 29 janvier 2021 son Fauve d'or à L'Accident de chasse de David L. Carlson au scénario et Landis Blair au dessin, publié en août 2020. La traduction est signée Julie Sibony. C'est une récompense encourageante pour les éditions Sonatine qui publiaient pour la première fois un roman graphique. 

L'histoire : Chicago, 1959. Charlie est envoyé chez Matt, son père aveugle, après la mort de sa mère. Le garçon pense comme on le lui a raconté que son père a perdu la vue dans un accident de chasse. Charlie apprend à connaître son père et apprend à vivre avec un aveugle, traînant aussi dans le quartier, jusqu'au jour où la police vient frapper à la porte de la maison pour arrêter le garçon.

"L'accident de chasse", de David L. Carlson et Landis Blair, page 13-14 (Landis Blair / SONATINE EDITIONS)

L'événement pousse Matt à dire la vérité à son fils sur sa cécité, en réalité un braquage qui a mal tourné dans sa jeunesse mafieuse à Chicago, et qui l'a conduit en prison. C'est là qu'il a partagé sa cellule avec Nathan Leopold, auteur d'un crime atroce, mais aussi celui qui lui fait découvrir L'enfer de Dante.

L'histoire est vraie, c'est celle de Matt Rizzo, et de son fils Charlie, un ami proche du scénariste David L. Carlson. Musicien, réalisateur, co-fondateur de L'Opéra-Matic, une compagnie d'opéra à Chicago. David L. Carlson songe d'abord à en faire un projet pour la scène, au théâtre, au cinéma et en musique. Après une rencontre avec le dessinateur Landis Blair, ils décident finalement de mettre en scène cette fascinante histoire dans un roman graphique.

Matt Rizzo en 1936, document figurant dans l'album "L'accident de chasse", de David L. Carlson et Landis Blair (SONATINE EDITIONS)

Véritable plongée dans la noirceur de Chicago dans les années 30 et dans l'univers carcéral panoptique de la prison de Stateville, L'accident de chasse est un récit subtil sur les relations filiales père-fils, sur la transmission et sur le chemin d'une rédemption. Irrigué par la poésie, par la musique, le Fauve d'Or 2021 est aussi un hymne à la création et au pouvoir de la littérature.  

Travail à quatre mains

Les deux auteurs, David L. Carlson au scénario et Landis Blair au dessin, ont travaillé main dans la main tout au long de la conception de ce roman graphique. Un an de recherche, un an d'écriture, quatre ans pour le dessin, c'est le temps qu'il aura fallu aux deux auteurs novices en la matière, pour en venir à bout. "Je n’avais même jamais lu de roman graphique avant de commencer, et Landis n’en avait jamais dessiné un", souligne David L. Carlson "Donc nous apprenions et explorions le processus ensemble".

"L'accident de chasse", de David L. Carlson et Landis Blair, pages 302-303 (Landis Blair / SONATINE EDITIONS)

"J’ai commencé par lire tous les écrits originaux de Matt Rizzo qui sont archivés à la bibliothèque de Newberry, à Chicago. Je me suis aussi procuré plusieurs livres sur la mafia de Chicago. Pendant ces recherches, Charlie et moi avons eu de longues conversations sur son père. Après six mois de recherches préalables, je savais que j’avais assez de matériel pour commencer le projet", confie David L. Carlson dans la présentation du livre par l'éditeur. Il ajoute avoir également effectué de nombreuses recherches sur Nathan Leopold, compagnon de cellule de Matt Rizzo, dont le crime monstrueux perpétré avec Richard Loeb est au cœur de l'album. 

"Landis a pris mon scénario et a réalisé des croquis de chaque page. Je les ai agrandis aux dimensions réelles et nous avons ainsi collé tout le livre sur des panneaux qui recouvraient l’intégralité des murs de notre studio", se souvient le scénariste. 

"La cécité à travers une lentille analogue aux rêves et cauchemars"

Le dessinateur américain quadragénaire, inspiré dit-il par le travail d'Edward Gorey, confie avoir particulièrement réfléchi à la manière de rendre graphiquement la perception du monde par les aveugles, et la représentation par l'imagination "un challenge constant". 

"Nous avons recherché activement des écrits et témoignages de personnes malvoyantes afin de découvrir comment elles ont exprimé leur perception du monde", explique-t-il, ajoutant qu'il a fini par "décrire la cécité à travers une lentille analogue aux rêves et cauchemars, une vue qui s’ancre dans la réalité mais répond à des règles différentes".

Les écrits de Matt Rizzo, son fils tenait à ce qu'ils apparaissent dans le livre, ils sont comme des parenthèses, mises en scène dans des doubles pages stylisées, qui tranchent avec le reste de l'ouvrage. 

Le résultat est époustouflant. Le lecteur est tenu par une narration tendue, littéralement absorbé par la nuit et la lumière de ces pages, par les effets d'une mise en scène des cases et des bulles audacieuse, des perspectives oniriques, et par le trait hachuré de Landis Blair, qui donne une épaisseur et une densité incroyable à ce récit bouleversant de près de 500 pages. Un Magnifique Fauve d'Or 2021.

Couverture de "L'accident de chasse", de David L. Carlson et Landis Blair (SONATINE EDITIONS)

L'Accident de chasse, de David L. Carlson et Landis Blair 
(Sonatine - 472 pages - 29 euros)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Festival de BD d'Angoulême

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.