Pourquoi Hollywood compte tant sur "Spider-Man : No Way Home" pour se relancer

Hollywood et l'industrie du cinéma fondent de grands espoirs sur Spider-Man et le nouvel épisode de ses aventures pour ranimer un box-office laissé exsangue par la pandémie de Covid-19.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Première du film "Spider-Man: No Way Home" à Los-Angeles, le 13 décembre 2021. (AFP / AMY SUSSMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Le dernier film de l'univer cinémaographique Marvel Spider-Man : No Way Home, que le public français a pu découvrir dès mercredi, sort vendredi dans les salles nord-américaines. Les spécialistes estiment qu'il pourrait engranger plus de 150 millions de dollars de recettes lors de son premier week-end. Même si les cinémas américains se sont un peu redressés cette année, le super-héros signerait là de loin le plus grand succès pour un film depuis la sortie du dernier épisode de Star Wars en décembre 2019.

C'était avant le coronavirus et aucun film n'a dépassé depuis lors la barre des 100 millions pour sa sortie. "Toute l'année, dans le secteur, ça a été un pas en avant et deux pas en arrière, résume Paul Dergarabedian, analyste de la société spécialisée Comscore. La performance de Spider-Man va vraiment compter."

Spider-Man : No Way Home est le troisième film où le très populaire homme-araignée est incarné par l'acteur britannique Tom Holland. Auparavant, le costume rouge et bleu, endossé par Tobey Maguire puis Andrew Garfield, cassait déjà la baraque au box-office.

"On va avoir un week-end énorme"

Le Spider-Man original, en 2002, est le premier film de l'histoire du cinéma
à avoir dépassé 100 millions de dollars de recettes pour son premier week-end d'exploitation. Lundi, sur le tapis rouge de Los Angeles, Tom Holland a vanté les mérites du dernier opus, entre "nostalgie" et "célébration du cinéma" selon lui.

L'histoire reprend là où l'avait laissée Far From Home en 2019, avec un Spider-Man dont l'identité réelle, Peter Parker, est publiquement révélée par le vilain Mysterio. Le lycéen tente désespérément de replonger dans l'anonymat avec l'aide d'un autre personnage Marvel, Docteur Strange, campé par le non moins populaire Benedict Cumberbatch.

"Batman, Superman et les X-Men sont les seules autres séries (de films) à avoir
été aussi loin. C'est le neuvième épisode" des aventure des Spider-Man, relève
David Gross, à la tête de la firme spécialisée Franchise Entertainment Research.
"C'est incroyablement populaire. Et on va avoir un week-end énorme", prédit-il.

Flops et ratés

Même si 2021 est partie pour engranger deux fois plus de recettes que l'an dernier, avec son lot de fermetures de salles et de confinements, il y a tout de même eu plus de ratés que de réussites. Les films visant les spectateurs plus âgés, comme le remake de West Side Story par Steven Spielberg sorti le week-end dernier, ont souvent fait des flops.

Même les super-héros Marvel, dont les derniers films dépassaient allègrement le milliard de dollars d'entrées, ont marqué le pas. Les Eternels, qui ne le resteront dans les annales de la critique, n'ont ainsi récolté que 70 millions de dollars pour leur premier week-end en salles, une piètre performance pour cette filiale de Disney.

Contrairement à la plupart des héros Marvel, c'est Sony, rival de la firme aux grandes oreilles, qui détient les droits cinématographiques de Spider-Man, raison pour laquelle ses films sont absents de la plateforme de streaming Disney+. Sony est le dernier grand studio traditionnel de Hollywood à ne pas avoir sa propre plateforme de vidéo à la demande et le succès de Spider-Man n'en paraîtra que plus spectaculaire.

Même si No Way Home suscite un grand enthousiasme, l'industrie du cinéma a encore beaucoup à faire pour se redresser, surtout avec la montée en puissance du variant Omicron, relève David Gross. Et si le film veut espérer dépasser le milliard de dollars de recettes au niveau mondial, il devra signer une bonne performance sur le marché chinois, où il ne dispose pas encore de date de sortie. "Je ne veux pas jouer les oiseaux de mauvais augure (...) mais je ne pense pas que tout s'améliore d'un coup et redevienne comme avant", dit David Gross.

L'affiche de "Spider-Man : No Way Home", qui sort au cinéma mercredi 15 décembre en France. (MARVEL STUDIOS)

Sorti avec deux jours d'avance chez nous, ce nouvel opus a connu un démarrage record avec à 13h mercredi déjà 310 000 tickets vendus, préventes incluses, proche du chiffre atteint par Star Wars 9 en décembre 2019 (392 483 spectateurs à 13 heures le jour de sa sortie).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Comics

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.