Cet article date de plus de huit ans.

Australie. Des mineurs licenciés pour avoir exécuté un Harlem Shake

Une quinzaine de salariés de l'entreprise Barminco ont dansé au fond de la mine d'or Agnew. La direction n'a pas apprécié. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La vidéo montre des mineurs exécutant le Harlem Shake au fond de la mine d'or d'Agnew, en Asutralie occidentale. (YOUTUBE / FRANCETV INFO)

Des "gueules noires" ont perdu leur emploi pour avoir exécuté au fond d'une mine d'or australienne un Harlem Shake diffusé sur le site YouTube, a rapporté lundi 4 mars le journal The West Australian. La chanson électro-dance Harlem Shake a déclenché un phénomène viral sur internet, plusieurs dizaines de milliers d'internautes ayant publié des vidéos sur Youtube où à chaque fois, des gens déguisées à outrance ou dénudées dansent de façon frénétique.

La quinzaine de mineurs qui travaillaient pour l'entreprise Barminco en Australie occidentale ont donc à leur tour cédé à la frénésie. A la suite de quoi, ils ont été déclarés persona non grata pour tous les projets de la société dans le monde, ajoute le quotidien. Des extraits de la vidéo circulent toujours. 

Un des mineurs a expliqué au journal qu'ils voulaient "s'amuser un peu" mais Barminco a estimé qu'ils avaient enfreint "les valeurs élémentaires de sécurité, d'intégrité et d'excellence", même si la vidéo les montre équipés de casques de sécurité. La direction n'a pas voulu répondre aux sollicitations de l'AFP.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.