Cet article date de plus de huit ans.

Valls peut-il vraiment interdire les spectacles de Dieudonné?

Le ministère de l'Intérieur a annoncé ce vendredi qu'il étudiait "toutes les voies juridiques" pour interdire les "réunions publiques" de Dieudonné, qui  selon lui "n'appartiennent plus à la dimension créative mais contribuent à accroître les risques de troubles à l'ordre public". Dans une interview au Parisien-Aujourd'hui en France, Manuel Valls dit qu'il fera "tout pour y arriver".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

"Jamais un spectacle
de Dieudonné
n'a été interdit"
assure son avocat Me Jacques Verdier. Et il
dément le risque de troubles à l'ordre public : "Depuis des
années que Dieudonné organise ses spectacles,
il n'y a jamais eu le moindre incident"
. Il parle de censure et rappelle le
précédent de La Rochelle.
 Ce vendredi, Patrick Mennucci, le candidat socialiste à la mairie de Marseille, a interpellé le préfet pour demander l'annulation du spectacle prévu le 2 février dans une salle appartenant à la ville de Marseille et gérée en délégation de service public.

En 2009, quand le maire avait pris un arrêté pour
interdire un spectacle en mettant en avant, là aussi, le risque de troubles à l'ordre public,
la ville avait été condamnée à verser plus de 40.000 euros à l'humoriste
au titre de préjudices d'image et d'ordre financier.

A LIRE AUSSI ►►► Valls veut interdire les "réunions publiques" de Dieudonné

Des juristes jugent donc
préférable de sanctionner a posteriori des injures racistes et antisémites plutôt que
d'interdire des spectacles.

Dans un communiqué, le ministère de la Justice a rappelé que "la France dispose d'une législation adaptée pour sanctionner sévèrement les propos et les actes racistes qui sont inadmissibles parce qu'ils minent le lien social ". La ministre Christiane Taubira assure qu'elle est "particulièrement vigilante sur le sujet ".

Dans une interview exclusive paru vendredi soir sur leparisien.fr, Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur estime qu'il y a "clairement " incitation à la haine raciale. Il admet qu'"arriver à l'interdiction " des spectacles "peut prendre du temps ", mais il entend faire "tout pour y arriver. Car il faut en finir avec l'impunité et la complaisance auxquelles Dieudonné a eu droit ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Arts-Expos

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.