7000 euros récoltés dans une vente aux enchères de graffs à Chartres

Exposés depuis les fêtes de Noël le long du boulevard Chasles à Chartres, les 17 graffs réalisés par de jeunes artistes ont été vendus aux enchères le 16 mars. Une vente qui a rapporté plus de 7000 euros. Ce succès a surpris les graffeurs eux-mêmes.

Un des graffs exposés dans les rues de Chartres
Un des graffs exposés dans les rues de Chartres (France 3 Culturebox)

Le graff et le street art en général ont souvent grandi dans l’illégalité mais c’est de façon très officielle qu’ils ont pu s’exposer à Chartres. C’est en effet le maire de la ville qui a souhaité offrir une vitrine éphémère à ces artistes. Des bâches du Tour de France, de 5 à 6 m ², ont été installées le long d’un grand boulevard de la ville et c’est là, devant les passants et bombe de peinture en main, que les graffeurs - Vladimir, Maxime, Charles (alias Lapin), Enacii, Timmy et Pascal - ont pu laisser libre cours à leur imagination. « Le Boulevard du Graff » était né et vu son succès, on sait déjà que l’opération sera renouvelée en décembre prochain.

Vladimir, un des artistes graffeurs, devant sa toile
Vladimir, un des artistes graffeurs, devant sa toile (Christine Le Gall)

Quant aux enchères de samedi, elles ont permis de récolter 7 440 euros avec la vente de seize des dix-sept toiles. Mises à prix à 100 €, elles sont parties entre 150 et 900 euros. Le record revient à celle de Vladimir, intitulée « Art sous pression » vendue 1.080 €. La moitié du bénéfice est reversée à Dirty Art, une association de jeunes destinée à promouvoir cet art de rue. Créée voilà un an, elle a déjà de nombreux projets tels que des initiations gratuites aux arts et aux sports de rue dans les centres aérés, les collèges et les lycées.