La "Tour aux Figures" de Dubuffet a retrouvé ses couleurs et s'offre à nouveau aux visiteurs

La célèbre sculpture du plasticien située à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) était fermée pour travaux depuis plus d'un an. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La Tour aux Figures de Jean Dubuffet sur l'île Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux après restauration (France 3 Paris Ile de France)

Trente ans après son installation à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), la Tour aux Figures de Jean Dubuffet (1901-1985) a connu sa première restauration. Après plusieurs mois de travaux, la sculpture monumentale, qui s'érige sur l’île Saint-Germain, se dévoilera dès le 12 septembre.

Chacun sa tour

Exposée aux intempéries et à la dégradation naturelle du temps, la Tour aux Figures avait bien besoin d'un petit lifting. Un an de travaux plus tard, la sculpture colorée se dresse à nouveau dans le parc. Haute de 24 mètres sur 12 mètres de large, l'oeuvre abstraite pose toujours autant de questions."On ne sait pas trop ce qu'il faut regarder, chacun s'invente sa Tour aux figures. Il y a des visages qui apparaissent et disparaissent. Ce sont des histoires différentes, c'est l'art pour tous", analyse Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef des Monuments historiques.

A la frontière de plusieurs disciplines artistiques, la sculpture-peinture est classée aux Monuments historiques depuis 2008.

La Tour aux Figures de Jean Dubuffet est installée sur l'île Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux depuis 1988 (LP JEROME BERNATAS / MAXPPP)

Dans le cerveau de Dubuffet

Jean Dubuffet a imaginé la Tour aux Figures en 1967. Mais l'oeuvre n'est construite que vingt ans plus tard. Considérée commùe l'une des plus importantes de Dubuffet, elle consiste en une ossature en béton armé, recouverte d'une structure en époxy et tissu de verre, réalisée et peinte au polyuréthane par le décorateur Richard Dhoedt. Tel un labyrinthe ascensionnel, l'intérieur de la sculpture se visite aussi. Un dédale de marches incertaines où l'on progresse difficilement au coeur de formes étranges. Baptisé le Gastrovolve, cette cavité invite le visiteur à un voyage intérieur dans les méandres du cerveau de l'artiste. "Il voulait que l'on baigne dans les tracés et dans son mental", raconte Richard Dhoedt. 

Le décorateur  Richard Dhoedt à l'intérieur de la Tour aux Figures (France 3 Paris Ile de France)

A l'occasion des Journées européennes du patrimoine (19 et 20 septembre), le département des Hauts-de-Seine propose des visites guidées gratuites. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.