Dans les Vosges, des artistes à l’œuvre pour le 30e Festival international de sculpture Camille Claudel

Jusqu’au 29 juin, le public peut suivre le travail in situ des vingt artistes sélectionnés pour la trentième édition du Festival international de sculpture Camille Claudel de La Bresse dans les Vosges. Des sculptures sur bois, pierre et métal, et un thème : jeunesse et vieillesse.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le sculpteur camerounais Armand Kebfoube en pleine création. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / D. LOUVET)

Depuis 30 ans, La Bresse dans les Vosges accueille des sculpteurs du monde entier venus créer des œuvres in situ. Bois, pierre, métal, sable ou encore glace : ici toutes les formes de sculpture sont représentées. Et les candidatures affluent pour participer à cet évènement ; pour cette 30e édition du Festival international de sculpture Camille Claudel, les organisateurs en ont reçues quatre-vingt-dix, pour quatorze artistes retenus. Jusqu’au dimanche 29 mai, le public peut les voir à l’œuvre dans différents lieux de la ville.

En trente ans, le festival vosgien s’est forgé une belle réputation et a même suscité des vocations. C’est le cas de la jeune sculptrice sur bois Flora Martinot, qui en 2014 découvre la sculpture en visitant par hasard le festival de La Bresse : "J’avais rencontré ici des élèves qui venaient du lycée de Neufchâteau, et cela m’a donné envie d’aller voir leur professeur et de me renseigner sur cette formation, que j’ai faite. Ensuite, comme on avait le droit à des participations avec le lycée, j’ai pu être deux années au festival en tant qu’élève, et j’ai continué ensuite à développer ma passion pour la sculpture. Et maintenant, je reviens en tant que professionnelle".

FTR

Jeunesse et vieillesse

Jeunesse et vieillesse est le fil conducteur de toutes ses créations. Le sculpteur camerounais Armand Kebfoube s’est inspiré d’une œuvre de Camille Claudel, L’Âge mûr, et s’interroge sur l’abandon de la vieillesse par la jeunesse : "Il y a quelques mois, je suis rentré au Cameroun pour des vacances et j’ai constaté que même chez nous, la jeunesse s’en fichait carrément de la vieillesse. J’ai fait l’expérience avec mon père, chaque matin je le voyais assis à l’ombre, tout seul, alors qu’il a quand même plein d’enfants. Et personne n’allait discuter avec lui, on le laissait là juste seul alors qu’il a beaucoup à transmettre".

En tout quatorze sculptrices et sculpteurs internationaux sont en compétition pour les quatre récompenses qui seront décernées dimanche : prix du jury, prix spécial, prix du public et prix des jeunes. Des spécialistes de la sculpture sur sable et sur glace sont également présents pour des performances. Enfin, pour marquer cet anniversaire, le festival a décidé de convier à la fête les dix derniers invités d’honneur du festival.  

Festival international de sculpture Camille Claudel - Jusqu’au 29 mai - place du Champtel, 88250 La Bresse - Entrée libre - Informations au 03 29 25 40 21 ou sur le site du festival.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sculpture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.