Cet article date de plus de huit ans.

Pussy Riot : Mireille Mathieu dénonce la censure d'une chaîne russe

Alors que de nombreuses personnalités internationales du monde de la chanson et de la culture se sont mobilisées pour défendre les trois jeunes chanteuses russes, condamnées en août à deux ans de camp, Mireille Mathieu a estimé sur une chaîne de télévision russe que leur "prière punk" était un "sacrilège". Elle a affirmé ensuite qu'une partie de ses déclarations avait été censurée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Copie d'écran Autre)

 "Une église n'est pas un lieu pour mener une action politique, on peut manifester autrement. Une église est un lieu de recueillement" a affirmé Mireille Mathieu sur TV Tsentr avant de juger que l'action des Pussy Riot  était un "sacrilège ".

Extrêmement populaire en Russie,  Mireille Mathieu, a donné cette interview à l'occasion de sa venue à Moscou pour participer à une festival international de musique militaire.

Dans un communiqué publié plus tard, Mireille Mathieu explique avoir ensuite demandé "l'indulgence pour ces trois jeunes filles". Elle reproche à la chaîne de ne pas avoir diffusé dans son intégralité cette interwiev et dénonce la censure de TV Tsentr.

  Faux répond la chaîne de télévision qui explique que cette phrase n'a pas été prononcée sur son antenne. "Elle a pu le faire dans une autre interview", explique le reponsable de TV Tsentr. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Arts-Expos

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.