Cet article date de plus de deux ans.

Pipi-Caca, l'exposition qui ose parler de notre cycle naturel

Tout, vous saurez tout sur vos excréments grâce à cette drôle d'exposition présentée à la Galerie d'Etables-sur-Mer dans les Côtes d'Armor. Le collectif Art Redire a imaginé ce projet Pipi Caca où l'on découvre que ces déchets cachent au fond une richesse très mal valorisée... Pire : on gaspille de l'eau propre pour les évacuer ! Ecologique et pédagogique, l'expo est à voir jusqu'au 5 mai 2019. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une statue de l'exposition Pipi caca (J. Piron  / France Télévisions)

"Prout", "Va chier", "Caca nerveux", c'est avec ces quelques expressions que l'exposition "Pipi-Caca" accueille le visiteur. Un parcours ludique imaginé au départ pour parler d'écologie. Et puis évidemment, les choses ont un peu dérapé. 

A la base c'était un prétexte pour parler d'écologie et le retraitement de nos déchets corporels, et au final on parle aussi de l'essuyage de fesses !

Gwendoline Clossais

Artiste co-initiatrice du projet

Expo Pipi-Caca à Etables-sur-Mer

Finalement l'exposition propose grâce à des dessins ou des installations une vision historique de nos chers déchets. Des latrines du Roi Soleil aux toilettes sèches d'aujourd'hui, la déambulation se veut à la fois légère et pédagogique. Au détour d'une salle on croise même le célèbre "Penseur" de Crottin. Pour certains, le message est clair. 

Moi je ne peux pas être heureux en me disant qu'il y a des gens qui meurent de soif pendant que moi je suis en train de "chier" dans de l'eau potable

Gilles Perrin

Visiteur

Dans le parc de la galerie, un vélo ventilo est à la disposition des visiteurs qui souhaitent gonfler un étron géant en toile. 

"Pipi-Caca" à la Galerie – Rue Touroux 22680 Etables-sur-Mer

mardi-dimanche : 10h-13h et 15h-18h, mercredi, vendredi, samedi : 15h-18h

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Arts-Expos

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.