Cet article date de plus d'un an.

Un an de conflit en Ukraine raconté par les clichés du reporter de guerre Patrick Chauvel, au Mémorial de Caen

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
L'exposition "Ukraine, 1 an de guerre" de Patrick Chauvel
au Mémorial de Caen
L'exposition "Ukraine, 1 an de guerre" de Patrick Chauvel L'exposition "Ukraine, 1 an de guerre" de Patrick Chauvel au Mémorial de Caen (FTR)
Article rédigé par Véronique Dalmaz
France Télévisions - Rédaction Culture
A l’occasion du premier anniversaire de l’invasion russe en Ukraine, le Mémorial de Caen expose une trentaine de photos de Patrick Chauvel. Grand reporter, il couvre le conflit depuis ses débuts.

Le 24 février 2022, la Russie déclarait la guerre à l’Ukraine. Patrick Chauvel, qui a suivi près d’une trentaine de conflits armés à travers le monde, s’est aussitôt rendu sur place. Depuis un an, il immortalise avec son objectif ou sa caméra le quotidien de la guerre. Dans les trains bondés, il a suivi l’exode des populations, puis il a rejoint la ligne de front. Une femme qui enlace un Ukrainien au visage ensanglanté, un homme devant des habitations en ruine : les photographies de Patrick Chauvel figent l’horreur vécu par les Ukrainiens, familles et soldats.

La vie continue sous les bombes

Mais après un an de combat, "le moral des Ukrainiens est très haut" rapporte le grand reporter. "Ils voient bien que les Russes mettent, pour l’instant, six mois à prendre une petite ville qu’ils ont entièrement détruite. Comment peuvent-ils alors prendre Kiev qui fait six fois la superficie de Paris ? La capitale est d’ailleurs maintenant prête au combat", ajoute-t-il.

Ses clichés rendent aussi compte que la vie continue sous les bombes. Une photo de Patrick Chauvel montre une jeune fille, en jupe et collant, qui consulte son téléphone portable assise sur le canon d’un tank russe. "Sur la place Saint-Michel, près du ministère de la défense, ils exposent tous les chars détruits. Le dimanche, les gens viennent se photographier devant les tanks", explique le reporter. "Ils sont très résilients les Ukrainiens. C’est pour eux une façon de résister", conclut-il.

Du Vietnam à l'Ukraine 

Ces 33 photos enrichissent l’exposition permanente déjà consacrée à Patrick Chauvel au Mémorial de Caen. En 50 ans de carrière, ce grand reporter, également documentariste et écrivain, est l’auteur de près de 380 000 images, 1000 heures filmées, quatre livres. Son travail, ses reportages ont été publiés dans les plus grands magazines du monde (Newsweek, Time magazine, Life, Paris Match…). Le Mémorial de Caen en présente une centaine, de la guerre du Vietnam au conflit israélo-palestinien en passant par la bataille de Mossoul en Irak. Un témoignage photographique exceptionnel des guerres passées et actuelles.

Exposition permanente du Fonds Patrick Chauvel, Mémorial de Caen, esplanade Général Eisenhower

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.