Tour de France : Pauline Ballet, photographe officielle, cherche l'image qui marquera les esprits

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Tour de France : le quotidien d'une photographe en quête de l'image qui marquera les esprits
FRANCE 2
Article rédigé par
B. Delombre, B. Poulain, S. Testor; J. Cordier, M. Le Lièvre - France 2
France Télévisions

Pauline Ballet est une des 14 photographes officiels suivant le Tour de France 2020. Elle doit capturer le décor, les efforts et parfois même la souffrance d'une palette de coureurs.

Pour la 15e étape du Tour de France, partie de Lyon (Rhône) dimanche 13 septembre, le col du Grand Colombier qui verra arriver les coureurs sera fermé au public. "Il est totalement vide suite à un arrêté préfectoral en raison de la forte circulation du virus dans le département de l'Ain. Les coureurs arriveront absolument seuls. Pour suivre la course, deux solutions : la télévision ou la photo. Il y a 14 photographes présents sur ce Tour de France", détaille Grégory Naboulet, en direct du col du Grand Colombier, dans l'Ain.

"L'adrénaline est vraiment au max" 

Pauline Ballet, 32 ans, en est à son cinquième Tour de France suivi en tant que photographe officielle. Dans le sillage du peloton, sa course est à la fois une chance et un défi. Photographe de presse, son œil privilégié doit capturer le décor, les efforts et parfois même la souffrance d'une palette de coureurs lancés à pleine vitesse. "L'adrénaline est vraiment au max, j'adore ça", confie la photographe. Pendant six heures, elle va emprunter à moto les routes escarpées du Tour à la recherche de l'emplacement idéal. Le soir, elle cherche la photo parfaite au milieu des 1 000 clichés de la journée. Pauline recherche une photo "marquante, un peu décalée ou au contraire celle du paysage le plus beau de l'étape". Un instantané au goût d'éternité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.