Rémy Michelin, premier photographe nommé Peintre de l’Air et de l’Espace

Depuis 25 ans, Rémy Michelin photographie tout ce qui vole. Une passion pour l’aéronautique qui le fait entrer aujourd’hui dans le cercle très fermé des Peintres de l’Air. Une première pour un photographe.

Rémy Michelin est le premier photographe à être nommé Peintre de l\'Air et de l\'Espace.
Rémy Michelin est le premier photographe à être nommé Peintre de l'Air et de l'Espace. (Rémy Michelin)

Rémy Michelin a réussi à allier ses deux passions, l’image et l’aviation. Depuis 25 ans, il photographie toutes sortes d’aéronefs, civils comme militaires. Au fil du temps, il a noué des liens particuliers avec l’Armée de l’Air, lui qui un temps rêva de devenir pilote de chasse. Mais finalement c’est bien derrière son objectif plus que derrière le manche qu’il a trouvé sa voie.

Alors évidemment, pour ce passionné, obtenir le titre de Peintre de l’Air et de l’Espace est une consécration, d’autant qu’il est le premier photographe à être distingué par le ministère des Armées. Un titre de peintre agréé accordé pour trois ans. Pour le conserver, Rémy Michelin devra alors repasser devant le jury pour voir son agrément renouvelé.

Et s’il reçoit trois agréments successifs, il pourra alors postuler au titre de peintre titulaire. En attendant, cette distinction va lui permettre d’avoir encore plus accès aux infrastructures de l’armée pour préparer ses prochains clichés, qui nécessitent parfois plusieurs mois de préparation. 

Depuis 1931

Comme pour les Peintres de la Marine, le titre ne mentionne que le nom de peintre, mais les artistes peuvent être aussi illustrateurs, graveurs ou sculpteurs, et désormais donc photographes. Héritiers du corps des peintres, graveurs et sculpteurs du département de l’Air créé en 1931, les peintres de l’air actuels perpétuent leur vision de l’aéronautique, mais aussi la vie des aviateurs d’hier et d’aujourd’hui, qui pilotent ou mettent en œuvre les avions. La délégation au patrimoine de l’Armée de l’air est chargée de préparer la campagne de sélection, choisir le jury, gérer les peintres et leurs missions sur les sites, et organise le salon officiel. 

Le recrutement des peintres se fait sur concours ; tous les deux ans, la sélection permet de détecter de nouveaux talents qui viendront rejoindre le rang des peintres agréés, qui ne doit pas dépasser la vingtaine. Le jury  réunit des professionnels du monde de l’aéronautique, de la culture, des arts plastiques et graphiques, et doit reconnaître l’artiste qui, au-delà d’une technique originale et reconnue par ses pairs, arrive à traduire un engagement propre à être identifié comme un ambassadeur de l’Armée de l’air aux yeux du public, selon les termes définis par le ministère.

A l'instar des peintres de la Marine qui apposent une ancre à côté de leur signature, ceux de l'Air et de l'Espace ajoutent des ailes ou une étoile.

 

Logo 
Logo  (Peintre de l'Air)