Paysages à couper le souffle et trésors archéologiques : la vallée d'Al-Ula, en Arabie Saoudite, au cœur d'une exposition à Paris

L’Institut du monde arabe consacre une exposition autour de la vallée d’Al-Ula, située au nord-ouest de l'Arabie saoudite, dès mercredi 9 octobre à Paris. 

Oasis d’AlUla 
Oasis d’AlUla  (YANN ARTHUS-BERTRAND / Hope Production)

L'Arabie saoudite a annoncé récemment qu’elle allait délivrer des visas de tourisme. Parmi les régions qu’elle souhaite ouvrir aux visiteurs, la vallée d’Al-Ula  située au nord-ouest du royaume.

Cette région est au centre d'une exposition qui débute mercredi 9 octobre à l’Institut du monde arabe, à Paris : "AlUla, merveille d’Arabie".

Un musée à ciel ouvert

A l'entrée de l'exposition, des images spectaculaires des paysages de la vallée d'Al-Ula filmés par Yann Arthus Bertrand accueillent les visiteurs. Laïla Nehmé est archéologue et co-commissaire de l’exposition : "On voit des massifs de grès qui sont posés sur des dunes de sable. On voit aussi du vert. Pourquoi ? Parce que dans cette vallée il y a au moins trois grandes oasis."

7 000 ans d'histoire 

Des paysages préservés, d’une beauté à couper le souffle, mais la vallée d’Al-Ula, c’est aussi une concentration exceptionnelle de sites archéologiques.

Ils couvrent 7000 ans d’histoire, de la période néolithique à l’époque moderne, comme l'explique Laïla Nehmé : "Dans les sites archéologiques, il y a des tombes rupestres qui ressemblent à celles qui sont creusées à Pétra, avec des façades qui sont typiquement nabatéennes mais il n'y a pas que ça. Il y a aussi un autre site, Dadan, entre une falaise de 300 mètres de haut et la palmeraie. Le site est sous terre. C'est assez spectaculaire et c'est très beau".

Les 94 tombeaux rupestres du royaume de Nabatène sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2008. 

Tombes à Dadan, AlUla
Tombes à Dadan, AlUla (YANN ARTHUS-BERTRAND / Hope Production)

Des trésors bientôt accessibles aux touristes 

Au-delà des images, l’exposition présente des objets et des statues issus des fouilles archéologiques menées conjointement par les Français et les Saoudiens. Ils travaillent également au développement de grands projets culturels et touristiques à Al-Ula, notamment la création de plusieurs musées.

Les trésors de cette vallée seront bientôt accessibles aux touristes comme le confirme Jean-François Charnier, directeur scientifique de l’agence française pour le développement de la région d’Al-Ula : "Nous allons créer une offre culturelle dès l'année prochaine en termes d'expositions. Les équipements culturels importants comme les musées sont prévus à partir de 2024/2025 dans la programmation actuelle." 

Cet automne les premiers touristes viendront, donc il y a déjà un accueil à créer.Jean-François Charnier

Avec l’ouverture annoncée d’Al-Ula et l’exposition de ses trésors, le royaume saoudien entend clairement changer son image, largement entachée par l’assassinat en 2018 à Istanbul du journaliste saoudien Jamal Kashoggi.

Le reportage d'Anne Chépeau
--'--
--'--