Loin de ses clichés habituels, le photographe de rock Richard Bellia présente son confinement dans son village de Lorraine

Le photographe présente jusqu'au 30 juillet une quarantaine de clichés dans deux commerces de son village natal, Lexy, en Meurthe-et-Moselle. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Photographie issue de l'exposition de Richard Bellia, "confinement une quarantaine de photos" (Richard Bellia)

Pendant plus de 30 ans, avec son appareil argentique en bandoulière, Il a photographié les plus grands noms de la scène rock internationale. Mais aujourd'hui, Richard Bellia nous fait découvrir son confinement dans son village natal de Lexy, en Lorraine. L'exposition Confinement, une quarantaine de photos est à découvrir dans deux commerces de la commune, jusqu'au 30 juillet. 

Rencontre avec le photographe Richard Bellia, qui présente son confinement en images

C'est loin, très loin de son univers habituel que Richard Bellia a posé son appareil et son sens de l'observation ces derniers mois. Comme tous, il a vécu ce confinement de manière particulière, un peu hors du temps. Le photographe du rock est devenu photo-journaliste, témoin de l'actualité. Comme lorsqu'il immortalise les rayons vides d'un supermarché. "C'est pas mon métier d'aller au supermarché au rayon pâtes avec un appareil photo. Mais j'avais jamais vu un supermarché qui s'était fait dévalisé. Jamais" raconte-t-il. 

La capture du réel

"La photographie, c'est la capture du réel, c'est à dire choper ce qui se passe, car cela ne se reproduira plus" . Richard Bellia a donc voulu témoigner de ce moment si particulier. Lui l'a vécu comme un retour aux sources, dans le village de son enfance. Pour aller au bout de ce projet, il a décidé d'organiser l'exposition ici, dans le périmètre autorisé de 1km autour de sa maison ! Deux lieux insolites accueillent les photos, une épicerie bio (il était en classe en maternelle avec la propriétaire des lieux) et le coiffeur-barbier, au centre du village. Une proximité avec les habitants qui a nourri le travail de Richard Bellia pendant tout le confinement. Ils sont devenus, le temps d'une quarantaine, les rock stars du photographe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.