Les portraits et les paysages de l'humaniste Marcel Imsand exposés à Martigny

Né en 1929, celui qu’on appelle le « Doisneau suisse » a photographié des sculptures, des concerts et spectacles, des scènes de la campagne ainsi que de nombreux portraits. Une vieille amitié le lie à Léonard Gianadda. Au fil des années, il a fait don de 500 photos à sa fondation, la Fondation Gianadda, à Martigny (Suisse). Elle en présente une sélection (jusqu’au 3 mars 2013)

Marcel Imsand, Fondation Pierre Gianadda
110
-Marcel Imsand, Fondation Pierre Gianadda
210
Marcel Imsand a abandonné son poste de chef d'atelier dans une usine de moteurs pour être photographe à plein temps. Il devient un habitué des coulisses du Théâtre de Beaulieu, puis du Grand Théâtre de Genève, où il photographie les grands artistes de passage.Marcel Imsand, Fondation Pierre Gianadda
310
A partir de 1964, Marcel Imsand a fait de nombreux portraits du danseur et chorégraphe, sur scène, en coulisses, chez lui. Il lui il a consacré un livre.Marcel Imsand, Fondation Pierre Gianadda
410
Léonard Gianadda a rencontré Marcel Imsand fin 1983. Il lui a demandé de photographier une exposition Rodin à la fondation. Plus tard, il continuera ses images de sculptures avec GiacomettiMarcel Imsand, Fondation Pierre Gianadda
510
Marcel Imsand a suivi pendant des années les inaugurations des expositions et les concerts de la Fondation Gianadda. Ici, il a photographié des danseuses du Moulin Rouge de Paris qui se produisaient à l'occasion de l'exposition Toulouse-LautrecMarcel Imsand, Fondation Pierre Gianadda
610
5 septembre 1986Marcel Imsand, Fondation Pierre Gianadda
710
Le photographe a travaillé douze ans avec ces deux personnes âgées qui vivaient retirées dans une ferme vaudoise. Le livre qu'il leur a consacré en 1982 s'est tellement bien vendu qu'il a dû être réédité immédiatement.Marcel Imsand, Fondation Pierre Gianadda
810
"Luigi le berger" est un autre grand succès de Marcel Imsand.Marcel Imsand, Fondation Pierre Gianadda
910
«J’aime les gens et j’ai le contact facile. Je suis un humain qui photographie un humain, je me fiche de la célébrité», a déclaré le photographe dans le quotidien suisse Le Temps.Marcel Imsand, Fondation Pierre Gianadda
1010
Renseignements sur l'exposition sur le site de la Fondation GianaddaMarcel Imsand, Fondation Pierre Gianadda