Les "Histoires de vies" du photojournaliste Pascal Maitre exposées dans l’Indre

C’est l’un des plus grands photoreporters français. Pascal Maitre présente près de 125 clichés à Issoudun. Une exposition exceptionnelle qui entraine le visiteur loin du confort des pays occidentaux.

125 clichés du photojournaliste Pascal Maitre sont à découvrir, à Issoudun, jusqu\'au 29 décembre 2019
125 clichés du photojournaliste Pascal Maitre sont à découvrir, à Issoudun, jusqu'au 29 décembre 2019 (France Télévisions / P. Epee / P. Roy)

L’exposition des clichés de Pascal Maitre s’appelle Histoires de vies. Les photos exposées au musée de l’Hospice Saint-Roch, à Issoudun, témoignent des conflits, des catastrophes sanitaires ou écologiques qui touchent notre planète. Pascal Maitre parcourt, depuis près de 40 ans, le monde pour les plus grands titres de la presse française et internationale.  

Une brillante carrière

A Issoudun, Pascal Maitre est un peu l’enfant du pays. Il est né non loin de là, à Buzançais, en 1953. Il a commencé sa carrière de photographe en 1979 avec le magazine Jeune Afrique. Puis, il est devenu le collaborateur de GEO, National Geographic aux Etats-Unis ou encore de Paris Match... Une reconnaissance professionnelle qui lui a valu, en 2015, de décrocher un Visa d’Or pour l’ensemble de sa carrière, au prestigieux Festival Visa pour l’image.  

Des conflits à l'environnement

Au musée de l’Hospice Saint-Roch à Issoudun, quatre salles sont consacrées aux clichés de Pascal Maitre. Spécialiste du continent africain, le photographe a privilégié ses reportages en Afrique où les guerres et la famine prédominent. Ses photos témoignent aussi d’un autre drame : le manque d’électricité qui touche près de 645 millions de personnes en Afrique subsaharienne. L’Afghanistan est également au cœur de cette exposition. En 1998, Pascal Maitre y a passé trois semaines aux côtés du commandant Massoud. Autre sujet de préoccupation du photographe : l’environnement.  

J’ai fait des reportages sur l’huile de palme. Vu la déforestation et les problèmes environnementaux qu’il provoque, il est difficile de travailler sur ce sujet car les industriels ne sont pas très contents de voir la presse.Pascal Maitre, photographe

Histoires de vies est à découvrir au musée de l’Hospice Saint-Roch, à Issoudun, jusqu’au 29 décembre, du mercredi au dimanche, de 10 à 12 heures et de 14 à 18 heures. Entrée gratuite.