La souffrance humaine au cœur d’une exposition de Sebastião Salgado à Nice

Le musée de la photographie Charles Nègre présente une trentaine de clichés du célèbre photojournaliste brésilien Sebastião Salgado. Des photos qui témoignent du non-respect des droits de l’homme. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'exposition "Déclarations " est à découvrir jusqu'au 26 septembre (Y.Fournigault / France Télévisions)

À Nice, l’exposition Déclarations réunit des clichés de Sebastião Salgado qui dénoncent des situations dramatiques. Une misère qui montre que la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 est bien loin d’être respectée.

Exposition Sebastião Salgado à Nice

Défendre la Déclaration des droits de l'homme 

"Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille". Ce texte est issu de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Sur les murs du musée de la photographie de Nice, il illustre, comme d‘autres articles de la Déclaration, des clichés de Sebastião Salgado, lesquels évoquent une tout autre réalité. En Inde, le photographe brésilien a immortalisé, en 1989, une famille entière qui quitte, avec femme et enfants, une mine de charbon dénonçant ainsi le travail infantile.  

Au Brésil, à Sao Paulo, Sebastião Salgado a photographié, en 1996, le centre de la Febem (Fondation pour le bien-être de l’enfance) où s’entasse quelque 430 enfants, tantôt abandonnés dans les rues, tantôt amenés par leurs parents qui ne peuvent s’en occuper. "Le message de Sebastião Salgado est de nous faire réfléchir sur les conditions de vie de nos semblables en miroir toujours avec la Déclaration universelle des droits de l’homme", précise Stéphane Tallon, le directeur du musée.

Photographies de Sebastião Salgado exposées au musée Charles Nègre  (Y. Fournigault / France Télévisions)

Une arme pour dénoncer les injustices 

Photographe humaniste et voyageur infatigable, Sebastião Salgado a parcouru, en quarante ans de carrière, une centaine de pays. Pour l’exposition Déclarations, le photographe brésilien a sélectionné les clichés d’une vingtaine de pays. Des contrées éloignées où l’objectif des photographes est essentiel. "Souvent beaucoup de drames se déroulent hors des caméras dans l’indifférence générale. Le pouvoir de ces images est mieux qu’un long discours. La photographie peut être aussi une arme pour dénoncer toutes les injustices qui règnent sur cette planète", conclut André Delpuech, directeur du Musée de l'Homme à Paris. Lieu où l’exposition a vu le jour, en 2018, à l’occasion des 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’homme.  

Clichés de Sebastião Salgado à découvrir au musée de la photographie de Nice  (Y. Fournigault / France Télévisions)

Exposition "Déclarations", à voir jusqu'au 26 septembre 2021 - Musée de la photographie Charles Nègre,1 Place Pierre Gautier à Nice - Ouvert tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Photographie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.