Cet article date de plus de trois ans.

La beauté du grand âge révélée par les clichés de Didier Caluccio

Comment montrer le grand âge sans dégrader, sans s’apitoyer ? La réponse se trouve dans les photos de Didier Caluccio. Depuis plus de vingt ans, ce photographe nazairien installe son studio itinérant dans les maisons de retraite. Avec bienveillance et sensibilité, il fait prendre la pose aux anciens dont il met le visage et le regard en lumière.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dider Caluccio pose un regard respectueux et artistique sur les "anciens".
 (France 3 Culturebox (capture d'écran))
C’est un peu par hasard que Didier Caluccio s’est mis à photographier le "grand âge" (ses modèles ont 90 ans en moyenne). Un ami directeur d’établissement l’a sollicité un jour pour immortaliser l’anniversaire d’une résidente de 85 ans. Une révélation : "Quand j’ai développé ces premières photos, quand je me suis penché sur les visages, et j’ai observé les corps, les façons de se mouvoir dans l’espace, j’ai su que j'avais trouvé mon sujet".

Depuis, il sillonne 17 départements de l'ouest de la France, installant son studio ambulant dans les Ehpad et maisons de retraite où il travaille en collaboration avec les personnels qui vivent au quotidien avec les résidents.

Reportage : France 3 Midi-Pyrénées - C. Carrière / M. Bazerque / E. Hebert

Prendre le temps 

Les portraits que signe Didier relèvent du travail artistique : "Je suis autant photographe que peintre. Je travaille les ambiances, les lumières, je théâtralise au maximum". Travailler avec les personnes âgées comme sujet, "c’est rentrer dans un univers d’une lenteur extrême. Je dois prendre le temps de les aborder et de les mettre en valeur avant de les photographier."

Pour les résidents, ces séances semblent être un moment de grâce, une parenthèse qui fait pétiller à nouveau leur regard et permet de retrouver l’estime de soi. Mais le premier pas est parfois compliqué : "J’ai vaincu ma crainte de faire la photo" confie une résidente. Montrer ses rides, son corps affaibli, ça n'est pas facile... La vieillesse est souvent perçue de façon négative, comme quelque chose qu’il est presque indécent de montrer. Pourtant, il y a une beauté indéniable dans ces visages qui s’offrent à l’objectif : "Ce contact leur permet de reprendre le dessus, d’oser et d’être la femme ou l’homme qu’elles ou ils étaient par le passé à travers attitudes et jeux de regards. Je suis souvent bluffé car j’ai devant moi des vrais modèles ! ".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Photographie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.