En Seine-Maritime, un défi photo pour les habitants afin d'embellir l'image de Lillebonne

Publié
FTR
Article rédigé par
Véronique Dalmaz-Nicolas - franceinfo
France Télévisions

Ce projet participatif propose aux habitants de prendre un cliché depuis une fenêtre. Un point de vue sur la ville pour créer du lien social. #IlsOntLaSolution

Marie a choisi une vue depuis la fenêtre de sa cuisine. Un endroit où elle prend régulièrement le thé, un café ou fume une cigarette. "C’est ma fenêtre préférée. Ce qui m’attire : le son des oiseaux, le calme et les arbres. Je trouve que cette partie du jardin à un côté apaisant", raconte cette habitante de Lillebonne qui s’est prêtée avec plaisir au projet participatif Les fenêtres de Lillebonne. Sa photo, comme celle d’une vingtaine d’autres participants, est publiée sur internet. Elle est accompagnée de quelques phrases rédigées par Karine Chevallier à l’origine de ce concept. "Il y a ce que l’on voit, mais ce qui est important c’est de comprendre les sensations qu’il peut y avoir", raconte la fondatrice de l’association Les Cueilleurs d’histoires. Et pour connaitre ces sensations, Karine Chevallier a un entretien téléphonique d’une vingtaine de minutes avec l’auteur de la photo. Une discussion qui aidera cette cueilleuse d’histoires à écrire le texte qui illustrera la photo.

Donner une image positive de la ville 

Le projet participatif Les fenêtres de Lillebonne s’adresse à toutes les personnes qui habitent la commune. La photo peut être prise depuis la fenêtre d’un appartement, d’une maison, d’un magasin ou d’un bureau. Elle doit avoir "une histoire", un sens pour la personne qui immortalise ce paysage urbain ou champêtre. Raconter Lillebonne depuis une fenêtre, l’idée a tout de suite plu à la municipalité. "Ce que l’on veut, c’est vraiment que les habitants découvrent leur ville. Ca va permettre aussi de créer du lien social et de donner une image positive de la ville", rapporte Omar Belghacem, conseiller municipal délégué à la vie des quartiers.

L’objectif est de recueillir près d’une cinquantaine de clichés d’ici fin mars, date de cloture du projet. Les photos seront exposées dans la ville au printemps prochain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.