Dans l’Eure, une photo-thérapeute aide des femmes à se libérer de leurs complexes grâce à l’image

Publié
FTR
Article rédigé par
France Télévisions

Retrouver l’estime de soi, se libérer de ses complexes physiques grâce à la photo-thérapie. C’est ce que propose dans l’Eure Coralie Hic qui aide des femmes à voir leur corps différemment. Un long processus qui les mène jusqu’à la photo finale, nue. #IlsOntLaSolution

Aujourd’hui Maïté se dit métamorphosée. Pendant des années, elle a souffert de ses complexes physiques et de ce corps qu’elle n’aimait pas :
"Je le trouvais difforme, trop gros, et c’était un frein pour mes rencontres amoureuses. J’ai eu un déclic, il fallait changer les choses".
C’était il y a deux ans, la jeune femme décide de consulter Coralie Hic, photo-thérapeute, spécialement formée à cette discipline. Leur travail ensemble a commencé par une série d’entretiens durant lesquels Maïté se confiait sur ce physique qui la faisait tant souffrir, qui l’empêchait de vivre pleinement, mais aussi sur sa perception du regard des autres :

Me retrouver nue, dans ma maison, devant le regard de quelqu’un d’autre, c’était impensable il y a quelques mois de ça. C’est beaucoup d’émotions quand même, de la fierté et l’envie d’avancer. Maintenant c’est de l’amour que j’ai pour moi, ce que je n’avais pas avant.

Maïté

"Elle m’a fait avoir ce déclic"

Après une dizaine de séances, la jeune femme a appris à aimer son corps et surtout à l’accepter. Comme d’autres avant elle, la photo-thérapie lui a permis de prendre conscience de sa part de beauté et de féminité:
"Il y a vraiment pleins de profils, plein de complexes différents. Des complexes physiques, par rapport à leur ventre, à leurs fesses, à leurs cuisses. J’ai eu aussi plein de complexes par rapport aux dents, des femmes qui ont perdu des dents, qui ont des appareils, c’est très compliqué ça aussi", explique la photo-thérapeute installée à Harcourt dans l’Eure, qui aide aussi les femmes qui doivent accepter un "nouveau" corps, suite à un accident ou une maladie.

Ce jour-là, elle reçoit Manon avec qui elle travaille depuis plusieurs mois sur ses complexes physiques nés après sa grossesse. Ces séances ont été une vraie libération pour la jeune maman.
"Elle m’a fait avoir ce déclic que j’attendais en fait depuis des années, ce manque de confiance en moi que j’avais bien avant ma grossesse, et l’impression d’être inférieure aux autres." confie la jeune femme. 

Quand on va accompagner des femmes, ou des personnes, on va plutôt s’appuyer sur leurs émotions, comment les mettre en valeur, sur quoi on peut travailler, et lever les barrières. Si à la fin, elle me dit qu’elle se trouve belle sur sa photo, on a tout gagné !

Coralie Hic

Photo-thérapeute

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.