À Rouen, les clichés du photographe amateur Louis Chesneau replongent les visiteurs au cœur de la fin du 19e siècle

Les archives de la Seine-Maritime mettent à l'honneur un photographe pour le moins particulier, à l'occasion de son exposition "Chambre noire". Un amateur originaire de Rouen qui a immortalisé tout au long de sa vie la France de la fin du 19e au début du 20e siècle.

Article rédigé par
Margaux Bonfils - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des activités quotidiennes d'autrefois, immortalisées par l'appareil de Louis Chesneau (Archives de Seine-Maritime / France 3 Normandie)

Cinquante années de photos, c'est l'héritage colossal qu'a laissé derrière lui Louis Chesneau. Ce négociant rouennais a partagé sa vie entre le commerce et sa passion dévorante pour la photographie, jusqu'à sa mort en 1923. Loin des portraits classiques nécessitant un long temps de pose, l'homme veut saisir son environnement, son époque et les grands événements qui s'y produisent.

À Rouen, les clichés de Louis Chesneau replonge les visiteurs au cœur de la fin du 19e siècle
France 3 Normandie B. Rabelle / F. Pesquet / B. Stefani / E. Tavennec

Pour y parvenir, il s'équipe dans les années 1880 d'un appareil compact et novateur pour son temps. Baptisée Détective, le boîtier fixe en un temps record le cliché sur une plaque de verre. "Grâce à cet appareil, il pourra réaliser des photos prises sur le vif. Louis Chesneau est amoureux de l'instantané, du mouvement", explique Virginie Jourdain, commissaire de l'exposition Chambre noire, consacrée au travail du photographe amateur. 

Témoignage d'autrefois

Le Rouennais saisit le quotidien comme l'insolite. Des clichés d'enfants concentrés lors d'une course à l'œuf, succèdent à un train capturé à pleine vitesse ou encore un mendiant au regard pénétrant. Le négociant rapporte aussi des photographies des régions françaises collectées au cours de ses voyages. À son retour, il les partage lors de projections publiques, organisées par le club de photographie de Rouen qu'il a co-fondé. "On peut se replonger dans le roman de l'époque, comme lors des inondations de 1910. C'est amusant de voir les transformations de la ville à travers son regard", ajoute Virginie Jourdain. 

Véritable touche-à-tout, Louis Chesneau expérimente dans son atelier des mises en scènes burlesques, des colorisations de photographies et des montages grâce à des plaques de verre. Un personnage multifacette à découvrir aux archives de la Seine-Maritime jusqu'à fin décembre.

Un jeu enfantin capturé sur le vif par Louis Chesneau. (Archives de Seine-Maritime / France 3 Normandie)
Exposition Chambre noire : Louis Chesneau photographies, jusqu'au 23 décembre 2022, archives de la Seine-Maritime, Rouen, entrée libre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Photographie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.