Une plongée virtuelle au cœur de l'art de Van Gogh à expérimenter à Toulouse jusqu'à l'automne

L’exposition immersive et itinérante consacrée à Van Gogh pose ses valises à l'espace EDF Bazacle, à Toulouse. Grâce à plusieurs techniques de pointe mélangeant projections à 360 degrés et réalité virtuelle, le spectateur pénètre au plus près des œuvres du peintre hollandais. 

Article rédigé par
Margaux Bonfils - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Par un habile jeu de lumière, les peintures de Van Gogh prennent vie et s'animent pour le plaisir des yeux. (France 3 Midi-Pyrénées)

Après New York, Londres et Tel Aviv, la Van Gogh immersive experience s’installe dans la ville rose jusqu’à fin septembre. Une exposition à part, qui plonge les visiteurs au cœur des peintures de l’artiste grâce à l’usage de nouvelles technologies. Sous les yeux des curieux, La Nuit étoilée se transforme en des flots hypnotisants, les toiles se parent de reflets scintillants, presque vivants. “Je trouve ça vraiment chouette le parcours de l’esquisse jusqu'à la construction de la peinture. On se sent au milieu des œuvres”, se réjouit une visiteuse.

France 3 Midi-Pyrénées S. Wachlewicz / A. Khalaf / M. Bensmail / L. Ennochi

Au fil de l’exposition, les curieux peuvent se munir d’un casque de réalité virtuelle pour découvrir autrement huit chefs-d'œuvres de Van Gogh et leurs multiples inspirations puisées dans la ville d’Arles, dans le sud de la France. Mais aussi déambuler dans l’aile dédiée à la vie de l’artiste mêlant panneaux explicatifs, effets sonores et mise en volume d'éléments composant les tableaux les plus célèbres.

Affluence record

Fort de son succès, le concept créé en 2017 multiplie les tournées à travers le monde et a déjà accueilli plus de 5 millions de visiteurs. Un engouement que l’on retrouve à Toulouse. L’espace Bazacle qui abrite l’exposition bat des records d’affluences. “Je ne pensais pas qu’il y aurait autant de monde. Il y a environ 1 000 personnes par jour, c’est incroyable”, constate Julie Réquéna, co-manager de l’événement.

Une popularité qui s’explique aussi par sa célébrité sur les réseaux sociaux. De nombreux influenceurs n’hésitent pas à se photographier devant les paysages colorés. Inévitablement avec une telle notoriété, les billets se font rares. Il faudra attendre le mois de septembre pour profiter de cette plongée poétique dans l’art du peintre à l’oreille coupée. 

Van Gogh the immersive experience jusqu’à fin septembre, espace EDF Bazacle, Toulouse, billet 15 euros.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.