Cet article date de plus de neuf ans.

Un village de l’Essonne se découvre un trésor pictural

C’est un village de la Beauce, Méréville. Il propose une exposition composée des œuvres d’un peintre absolument inconnu. Né il y a presque 150 ans, Léon Delzangles était graveur mais il possédait en plus un talent de peintre naturaliste. Les œuvres illustrant la vie quotidienne de son village viennent d’être dévoilées par sa famille.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'une des oeuvres de Léon Delzangles exposées à Méréville
 (DR)
Léon Victor Honoré Delzangles était né en 1866. Graveur de profession, il était aussi peintre par passion et particulièrement doué pour rendre les paysages et scènes de son quotidien. A sa mort, en 1947, sa famille a conservé les centaines de dessins et de peintures.

Reportage : N. Bappel, JY Blanc, JP Maujard
Depuis peu, le village de Méréville a redécouvert à quoi il ressemblait il y a un siècle. Les œuvres de Delzangles, à la fois poétiques et naturalistes, touchent le visiteur pour plusieurs raisons. L’amateur d’art y admirera le sens de l’évocation, la justesse du geste et la retenue du peintre. Le vieil habitant du village y ressentira l’émotion nostalgique d’un temps qu’il aura peut-être connu, quant aux plus jeunes, ils découvriront un décor familier quoi que différent.
Deux des oeuvres de Léon Delzangles exposées
 (DR)
L’exposition Léon Delzangles au centre culturel de Méréville (Essonne)
Jusqu’au 5 mai 2013

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.