Trouvée dans une déchetterie de la Nièvre, une œuvre du peintre Rex Barrat sauvée in extremis

Une fois restauré, le tableau du peintre nivernais Rex Barrat va pouvoir être exposé au musée. Tout cela grâce à l'oeil expert d'une spécialiste de la récup'.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des investigations sont menées pour déterminer l'histoire de la peinture retrouvée. (FRANCE 3)

Un trésor dans votre… déchetterie ! À la fin du mois de février, un tableau du peintre Rex Barrat a été remis à la municipalité de Varzy (Nièvre) où il est né. L'œuvre a été découverte parmi des déchets jetés à la décharge de la commune. Une fois restaurée, elle rejoindra les collection du musée Auguste Grasset.  

Une œuvre du peintre Rex Barrat retrouvée dans une déchetterie de la Nièvre

La toile d’un mètre par 50 centimètres représente le petit village voisin d’Oudan et porte la signature de Rex Barrat (1914-1974), connu pour peindre les paysages et les communes de la Bourgogne dont il est originaire.  

Une pépite locale

"C'est une pépite locale. En plus de cela, c'est une peinture d'un village proche que jusqu'à présent nous n'avions pas dans notre collection, précise Sébastien Ciudad, deuxième adjoint au maire (SE) de Varzy. Dès que l'on va pouvoir rouvrir le musée de Varzy, il fera partie de la collection".

L’experte au regard vif et à l’œil acéré qui a sauvé l’œuvre, c’est Chloé Dufrien. Responsable de la Ressourcerie de Clamecy, elle récupère chaque semaine des objets destinés à la poubelle afin de les revendre. Fin février, elle a donc fait cette découverte incroyable dans la déchetterie de Varzy.   

"Je suis tombée sur des gens qui vidaient beaucoup de choses. J’ai regardé ensuite dans la benne par curiosité et j’ai aperçu le coin d’un tableau qui ressemblait à un Rex Barrat", raconte-elle.  

Une peinture à restaurer

Une intuition qui s’avèrera juste. Chloé Dufrien vient de retrouver le tableau intitulé Un après-midi de printemps à Oudan. La peinture va désormais passer entre les mains d’un expert pour essayer d’en savoir plus sur son histoire.

"Il faut savoir qui l’a trouvée. Si c’est dans le cadre d’une fonction de service public. Et puis le tableau a un petit peu souffert. Il y a une déchirure qui mérite une restauration pour qu’il soit tout frais, tout neuf", détaille Jean-Michel Roudier, conservateur du musée Auguste Grasset.  

L’histoire de ce tableau va peut-être mettre Rex Barrat dans la lumière. Varzy a d’ailleurs d’autres projets pour faire connaître cette figure locale, comme la rénovation de sa maison natale, au cœur du village.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.