21 août 1911, le jour où la "Joconde" était dérobée au musée du Louvre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Patrimoine : le 21 août 1911, le peintre Vincenzo Peruggia volait la Joconde
France 2
Article rédigé par
E. Cornet, L. Poinsatte - France 2
France Télévisions

Qui a volé la Joconde le 21 août 1911 ? Très vite, on recherche le coupable. Pablo Picasso et Guillaume Apollinaire sont même un temps suspectés. Un mystère qui avait fait, à l’époque, la Une de tous les journaux.

Le 21 août 1911, le musée du Louvre est encore endormi. C’est un lundi, jour de fermeture au public. Habitué des lieux, son chevalet sous le bras, le peintre Louis Béroud arrive pour peindre la Joconde. Mais le célèbre tableau a disparu. "On va fouiller tous les placards, tous les couloirs, toutes les réserves, sans la trouver", raconte Jérôme Coignard, auteur de Une Femme disparaît – on a volé la Joconde.

55 000 francs de récompense

Un journal offre 55 000 francs de récompense à qui mettra la main sur le tableau. On le retrouve finalement deux ans plus tard à Florence (Italie) où un antiquaire a donné l’alerte après que le voleur ait tenté de la lui vendre. Le coupable se nomme Vincenzo Peruggia, un peintre qui avait travaillé au Louvre. Pour son petit-fils Silvio, il voulait "dénoncer le fait que Napoléon a volé de nombreux chefs d’œuvre à l’Italie".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.