Cet article date de plus d'un an.

Patrimoine : bataille autour d'une peinture de Cimabue

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Patrimoine : bataille autour d'une peinture de Cimabue
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Une peinture du peintre italien Cimabue est au centre d'une bataille après que l'État l'a décrété trésor national, bloquant sa sortie du territoire, alors qu'un couple de Chiliens l'avait acheté aux enchères.

Une véritable bataille s'engage autour d'un chef-d’œuvre du peintre italien Cimabue. Un tableau avait échappé de peu à la déchetterie a été vendu aux enchères en octobre 2019, pour la somme record de 24 millions d'euros. L'État s'oppose à cette vente, et souhaite récupérer cette œuvre jugée inestimable. C'est un petit panneau en bois qui vaut de l'or, un objet rarissime de peintre florentin, dont le style annonce la Renaissance italienne.

Décrété trésor national par la France

Le tableau s'appelle Le Christ moqué, et fait partie d'un ensemble de pièces dispersées au cours des temps. "On parle d'une peinture qui a été exécutée vraisemblablement entre 1270 et 1280, à un moment où Notre-Dame n'est même pas sortie de terre", explique Stéphane Pinta, expert. Propriété d'une vieille dame, il a été sauvé in extremis de la décharge par des experts. À la suite de son achat aux enchères par un couple de Chiliens, l'État l'a classé trésor national. Ce qui bloque sa sortie du territoire, et donne 30 mois à l'État pour s'en porter acquéreur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.