Les œuvres colorées de Juliette, graffeuse engagée, redonnent espoir aux soignants et malades hospitalisés

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Juliette, graffeuse
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

La jeune artiste bordelaise a peint une immense fresque murale à l'Institut Régional de Lutte contre le Cancer de Bordeaux. Une œuvre aux couleurs de la vie.

Ne vous fiez pas aux apparences ! Si les fresques de Juliette Delorme sont joyeuses et colorées, elles n'en sont pas moins engagées. Avec ses portraits féminins, l'artiste défend la cause des femmes. Les visages portant le masque et un foulard noué sur la tête font écho aux soignantes et aux malades, celles qui se battent contre le cancer et perdent parfois leurs cheveux. Pour cette artiste de 29 ans, l'engagement est une nécessité.  

A travers ma peinture j'essaye de mettre mes convictions personnelles. Je suis intéressée par mettre en avant les femmes et la justice sociale.

Juliette Delorme

Cette jeune artiste vit et travaille depuis deux ans à New York. Bordelaise d'origine, c'est donc dans sa ville qu'elle a commencé une fresque qui mesure 20 mètres de long et 2 mètres de haut. Deux ou trois jours lui sont nécessaire pour finaliser cette oeuvre pleine d'espoir. Du bleu, du rose, du jaune, écarlates et chatoyants décorent le mur de l'Institut Régional contre le Cancer. Ces couleurs soutenues font écho à la force du combat pour la vie. 

L'Institut Bergonié n'en est pas à son coup d'essai pour faire entrer l'art à l'hôpital. Avec ce mur passé du gris à cette fresque lumineuse, le moral des malades et des soignants devrait retrouver un peu de couleur en ces temps anxiogènes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.