"Le transport des forces": l'oeuvre monumentale de Fernand Léger exposée à Biot

Le tableau de 1937, exceptionnel par ses dimensions de près de 10 m de large sur cinq, a vécu dans l'ombre, en raison de son format gigantesque

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
"Le transport des forces" de Fernand Léger (1937). (YVES CHENOT, 2021)

Le musée national Fernand Léger de Biot, sur la Côte d'Azur, expose pour la première fois une peinture murale majeure de l'artiste, Le transport des forces, ode abstraite et colorée à l'énergie électrique, accompagnée d'une exposition inédite sur sa genèse. Le tableau de 1937, exceptionnel par ses dimensions de près de 10 m de large sur cinq, a vécu dans l'ombre, quelque peu oublié jusqu'à sa restauration en 2016, en raison de son format gigantesque qui fait de son transport un tour de force logistique. L'accrochage a pris deux jours et mobilisé une dizaine de personnes.

"Enquête de détective"

Présenté en temps normal au Palais de la découverte à Paris, il restera en prêt à Biot jusqu'en 2025, environné des 500 oeuvres abritées par le musée, le seul en France dédié à Fernand Léger (1881-1955). "On a fait toute une enquête, presque une enquête de détective pour retrouver l'historique de cette oeuvre qui au départ faisait 50 m2 de peinture", explique Julie Guttierez, la conservatrice du musée (30.000 visiteurs par an) qui a préparé l'exposition visible jusqu'en 2022.

On découvre ainsi comment Fernand Léger, vraisemblablement après un dégât des eaux, a raccourci le tableau qui ne mesure plus que 8,70 m de long sur 4,90 m. Une étude préparatoire, que le musée de Biot est seul à posséder, est présentée en regard de la toile et permet de s'adonner au jeu des différences entre l'oeuvre et sa version initiale.

Exposé en même temps que "Guernica" de Picasso

Fruit d'une commande d'Etat après l'avènement du Front populaire, Le transport des forces représente une usine et des pylônes stylisés aux côtés d'une chute d'eau vert émeraude et d'un arc-en-ciel aux couleurs explosives. Des nuages gris au modelé typique flottent dans ce paysage imaginaire célébrant l'union entre la nature et la technologie. Peint collectivement, il est réalisé pour l'Exposition internationale des Arts et des Techniques de 1937 à Paris, à laquelle tous les grands artistes du moment participent à l'initiative du Front populaire et où Pablo Picasso présente l'un des grands formats les plus connus de la peinture moderne, Guernica, dénonciation de l'horreur de la guerre.

Il participe d'un engouement pour l'art mural marquant, selon les mots de Léger, "la résurrection de la collaboration des trois arts: architecture, peinture, sculpture" et dont le bâtiment du musée de Biot est le parfait aboutissement, avec ses façades parées d'immenses décors en mosaïques et céramiques. Le parc est planté de sculptures monumentales.

Musée national Fernand Léger
255, chemin du Val de Pôme
06410 Biot
Tél: +33 (0)4 93 53 87 20

Ouvert tous les jours sauf les mardis, 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

du 1er mai au 31 octobre : de 10h à 18h
du 1er novembre au 30 avril : de 10h à 17h

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.