Cet article date de plus de six ans.

Le retour triomphal à Lyon d'un tableau de Nicolas Poussin

400 ans après avoir été peint à Lyon par Nicolas Poussin, "La mort de Chioné" a fait son grand retour dans la capitale des Gaules, au musée des Beaux-Arts. Achetée 3,75 millions d'euros à une galerie londonienne, la toile a pu être acquise en grande partie grâce au mécénat d'entreprise. Les entreprises qui ont participé au financement de l'oeuvre ont eu le privilège d'assister à son accrochage.
Article rédigé par
franceinfo Culture (avec AFP) - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Accrochage au musée des Beaux-Arts de Lyon de "La mort de Chioné" de Nicolas Poussin
 (France 3 Rhône-Alpes)
Reportage : Myriam Figureau et Pascale Labé
Le musée des Beaux-Arts de Lyon a acquis un deuxième tableau de Nicolas Poussin pour 3,75 millions d'euros, "La Mort de Chioné", une des rares oeuvres de jeunesse de l'artiste. En 2008, la collection de peinture française du XVIIe siècle s'était déjà enrichie d'une première toile de l'artiste, "La Fuite en Egypte", oeuvre de fin de carrière.
"La fuite en Egypte", le premier tableau de Nicolas Poussin acquis par le musée lyonnais
 (France 3 Rhône-Alpes)

Une toile précoce

Ici, il s'agit a contrario d'une toile précoce, réalisée vers 1622 à Lyon, où l'artiste s'arrête sur la route de l'Italie. Elle représente une Chioné dont la bouche a été transpercée par une flèche tirée par Diane, déesse courroucée face à cette jeune fille qui se vante d'avoir plus d'atouts qu'elle et dont Apollon et Mercure s'étaient épris. Ici, "Poussin témoigne déjà d'une grande capacité d'innovation et d'un intérêt majeur pour la représentation des passions", explique le musée dans un communiqué.

Acheté grâce au mécénat

Acheté à une galerie londonienne, le tableau -d'une dimension d'1,6m sur 1,1m-, a pu être acheté grâce au Club des mécènes du musée Saint-Pierre, qui regroupe de grandes entreprises de la région (2,75 millions), l'État (600.000 euros), la ville de Lyon (300.000 euros) et la région Auvergne-Rhône-Alpes (100.000 euros).
 
En 2013, le musée avait fait l'acquisition de deux tableaux de Jean-Honoré Fragonard (1732-1806) pour 1,55 million d'euros. Et en 2012, de trois toiles de Pierre Soulages pour 1,5 million.
"La mort de Chioné" de Nicolas Poussin
 (France 3 Rhône-Alpes)
Musée des Beaux-Arts de Lyon 
20 place des Terreaux
69001 Lyon
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.