Incendie de Notre-Dame : certaines œuvres déjà évacuées, d'autres toujours inaccessibles

Les 15 tableaux évacués n'ont pas été endommagés. Certains ont été placés dans les réserves du Louvre. D'autres œuvres dont une Vierge à l’enfant du XIVe siècle sont intacts, mais dans des secteurs inaccessibles pour l'instant. 

Une statue est retirée de la cathédrale de Notre-Dame à Paris, le 16 avril 2019.
Une statue est retirée de la cathédrale de Notre-Dame à Paris, le 16 avril 2019. (SIMON GUILLEMIN / HANS LUCAS / AFP)

Quatre jours après l'incendie de Notre-Dame, l'évacuation des œuvres a commencé. Le ministre de la Culture Franck Riester s’est rendu sur place vendredi 19 avril pour rencontrer les équipes, une cinquantaine de personnes, conservateurs, restaurateurs, transporteurs, qui ont passé la journée à évacuer 15 grands tableaux qui se trouvaient encore dans la cathédrale parisienne.

Des œuvres encore dans la cathédrale

Dans leurs mains notamment, une série d’œuvres du XVIIe siècle, des grands formats de trois mètres sur quatre. Ces tableaux ont été transportés par camions en lieu sûr, certains ont rejoint les réserves du musée du Louvre. Ils n’ont pas été endommagés par l’incendie, ni par l’eau déversée par les pompiers. Il reste encore dans la cathédrale quelques œuvres qu’on ne peut pas sortir pour l’instant. "On attend d'être en espace sécurisé pour pouvoir y accéder mais il y a très peu d'œuvres encore à sortir", explique Judith Kagan, conservatrice à la sous-direction des monuments historiques. 

Les spécialistes de la sauvegarde des œuvres sont en train de réfléchir ensemble à une solution pour pouvoir nous permettre d'accéder en particulier à la vierge à l'enfant du XIVe siècleJudith Kagan, conservatrice à la sous-direction des monuments historiquesà franceinfo

Outre cette Vierge à l’enfant, deux tableaux et un grand reliquaire sont toujours inaccessibles. Cette opération d’évacuation a pour but de mettre les œuvres à l’abri mais aussi de faciliter le travail des équipes qui poursuivent la sécurisation du monument, sur lequel des points de fragilité demeurent.