En Bretagne, l'abbaye de Daoulas offre un voyage amoureux de l'Orient à l'Occident

L'exposition "Amour : récits d’Orient et d’Occident" se tient à l'abbaye de Daoulas jusqu'au 5 décembre 2021. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Exposition « Amour : récits d’Orient et d’Occident », à l'Abbaye de Daoulas (Finistère) (France 3 Bretagne)

Et si toutes les histoires d’amour racontaient LA grande histoire de l’amour ? En faire un récit, telle a été l’idée de départ pour les conservateurs de la nouvelle exposition de l’Abbaye de Daoulas dans le Finistère. Avec L'amour récit d'Orient et d'Occident, ils embarquent les curieux dans un lointain voyage sentimental à travers toutes les cultures et civilisations.

L'exposition est à découvrir jusqu'au mois de décembre 2021.

Expo Amour

Le couple dans les trois religions

Organisé autour du rapport amoureux, le parcours montre comment, entre monde chrétien et monde musulman, nos manières d’aimer se sont façonnées, ont été influencées et parfois contredites au point de composer la trame d’un récit commun à la fois passionné et inattendu.

L'exposition commence avec une première étape intitulée L’amour pour les peuples du Livre. Elle questionne la relation du couple dans la Bible, la Torah et le Coran. "Dans les trois religions monothéistes, on a Adam et Ève, couple originel qui va être le modèle du couple hétérosexuel qui va durer pendant des siècle", détaille Aurélie Clemente-Ruiz, commissaire de l'exposition. 

Photos, vidéos, peintures ou sculptures, l'exposition présente 250 œuvres de différentes époques prêtées par des grandes institutions. Il y a par exemple ce très beau marbre de 1891 signé Eugène Delaplanche et issu de la collection du musée d'Orsay. "La première tentatrice la voilà, 'Eve avant le péché'", détaille Zeev Gourarier, commissaire de l'exposition.
 

Détail de la sculpture en marbre d'Eugène Delaplanche - "Eve avant le péché'" 1891 (France 3 Bretagne)

Du plaisir à la soumission

La déambulation se poursuit avec une partie centrée sur le charme et les dangers que provoquent les femmes et dont il faut se prémunir. 

Il y a par exemple ces photos de l'artiste iranienne Shadi Ghadirian qui capture des portraits de femmes entièrement voilées, le visage caché derrière des ustensiles de cuisine. À la fois terrible et risible. Très remarquée et controversée lors de sa sortie en 2000, la série Like every day a fait le tour du monde mais demeure interdite en Iran. 

Exposition "L'amour récit d'Orient et d'Occident", avec des photos de l'artiste Shadi Ghadirian (France 3 Bretagne)

Au fil d’un parcours riche en œuvres et en surprises, le visiteur est convié à découvrir comment l’évolution des usages de l’amour participe notamment à celle de la condition féminine. La salle dédiée au plaisir met en lumière l'œuvre d'une artiste contemporaine algérienne. L'installation présente un soutien-gorge rouge à sequins au-dessus d'une tête recouverte d'un voile. "On voit la différence entre la femme au foyer, domestique et la femme dans l'espace public qui cache son corps", explique la commissaire de l'exposition.

Exposition « Amour : récits d’Orient et d’Occident », Abbaye de Daoulas (France 3 Bretagne)

Aimer, souffrir, mourir

Les Jeux de rôles, permettent de comprendre comment la littérature arabe et persane donne la part belle à la femme qui brave les interdits. Jouir sans entrave met en balance l’amour exalté et la relation réprimée aussi bien en Orient qu'en Occident. L'exposition s'achève sur la passion et la souffrance qu'elle génère. En Orient, elle prend un tour vraiment tragique. "La passion amène jusqu'à la folie et même jusqu'à la mort", explique encore la conservatrice. Mais en Occident, la passion amoureuse s'exprime par le romantisme et "l'amour se montre plus fort que la mort", conclut Zeev Gourarie.

L'amour récit d'Orient et d'Occident à l'abbaye de Daoulas jusqu'au 5 décembre 2021

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.