A Bourg-en-Bresse, Suzanne Valadon au centre d’une exposition sur les femmes artistes de la fin du 19e siècle

Le monastère royal de Brou, dans l'Ain, accueille l’exposition "Valadon et ses contemporaines". Un hommage au rôle des femmes dans l’explosion artistique des années 1880-1940. À découvrir dans un premier temps sur internet en attendant la réouverture des musées.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
"Valadon et ses contemporaines" une exposition à découvrir au moins jusqu"au 27 juin  (M. Zammit / France Télévisions)

C’est une époque où les femmes n’étaient pas destinées à devenir sculptrices ou encore peintres. Et pourtant, certaines ont réussi à s’imposer dans ce domaine réservé aux hommes. Parmi ces artistes, qui tentent de se faire une place dès la fin du 19e siècle, il y a Suzanne Valadon.

Peintre autodidacte, amie de Degas et Picasso, ses toiles se trouvent en bonne place au centre de l’exposition présentée par le monastère royal de Brou, à Bourg-en-Bresse. D’autres talents féminins, comme Camille Claudel, sont également exposées dans les salles de ce lieu somptueux.  

Exposition "Valadon et ses contemporaines" à Bourg-en-Bresse

Suzanne Valadon l'autodidacte

Avant de s'emparer des pinceaux, Suzanne Valadon a côtoyé les plus grands peintres, mais en qualité de modèle. La jeune femme a posé pour Puvis de Chavannes, Gauguin, Toulouse-Lautrec ou encore Renoir. Des moments où elle a pris le temps d’observer le travail de ces grands. "À leurs côtés, elle va apprendre à regarder et à dessiner. Encouragée par Degas, elle va devenir une artiste extrêmement audacieuse", raconte Magali Briat-Philippe, commissaire de l'exposition. Femme libre, Suzanne Valadon fait en effet souvent scandale avec des nus féminins ou masculins, des peintures qui détournent les codes artistiques classiques de l'époque.

Suzanne Valandon au Monastère de Brou (Ain) (Suzanne Valandon)

"Dans cette toile", explique Magali Briat-Philippe designant l'oeuvre qui constitue l'affiche de cette exposition, "elle reprend la pause traditionnelle des Vénus mais, ici, c’est une femme bien en chair, habillée d'un pyjama rayé avec une cigarette dans la bouche et qui, évidemment, se moque de séduire !"

Visite virtuelle de l'exposition 

L'exposition, présentée dans le paisible cadre du monastère de Brou, propose de découvrir une cinquantaine d’artistes et une centaine d’œuvres. Les travaux de  Camille Claudel, Marie Laurencin, Sonia Delaunay, Séraphine de Senlis ou encore de Tamara de Lempicka sont également mis en lumière. Dans l'attente de la réouverture du lieu, une partie des toiles de Suzanne Valadon et de ses contemporaines est visible sur le site internet du monastère grâce à une visite virtuelle.

1923 (Signature Suzanne valandon)

L'exposition doit officiellement prendre fin le 27 juin prochain, mais les responsables du monastère de Brou espèrent la prolonger. Toutefois, certaines œuvres, qui doivent être rendues à leurs propriétaires, pourraient ne plus être visibles... 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.