Picasso et la guerre : le musée de l'armée expose les œuvres du peintre sur les conflits du XXe siècle

La guerre a influencé toute son oeuvre. Le peintre espagnol Picasso est à l'honneur jusqu'au 28 juillet aux Invalides pour une exposition qui met en perspective les conflits du 20e siècle.

FRANCE 2

Massacre en Corée, conflit espagnol, indépendance cubaine... Pablo Picasso a dénoncé l'horreur de la guerre dans ses tableaux. Peint en 1937, Guernica en est la plus belle illustration. Cette année-là, l'armée allemande alliée de la dictature espagnole bombarde la petite ville de Guernica (Espagne). Exilé à Paris, Picasso l'apprend par la presse et dénonce la violence de cette tragédie avec ses pinceaux.

La colombe, symbole de paix

Pendant l'occupation allemande en France, Picasso fait partie de ceux que les nazis appellent les "artistes dégénérés". Pour protéger ses tableaux, il les cache alors dans la chambre forte de sa banque. Il s'engage ensuite au Parti communiste et deviendra un militant pacifiste. Il fera de la colombe le symbole de la paix, un motif repris ensuite dans le monde entier.

"Picasso et la guerre", au musée de l'Armée des Invalides (Paris), du 5 avril au 28 juillet 2019.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Pablo Picasso dans son atelier de Vallauris (Alpes-Maritimes) en avril 1949
Pablo Picasso dans son atelier de Vallauris (Alpes-Maritimes) en avril 1949 (AFP)