Cet article date de plus de quatre ans.

Ni père, ni mère ou l'enfance de Jean Genet à Lyon

La Bibliothèque de la Part-Dieu à Lyon s'intéresse à la vie de Jean Genet jusqu'à la fin mai 2011 dans le cadre d'une exposition intitulée "Jean Genet, ni père, ni mère".
Article rédigé par
franceinfo Culture - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Ni père, ni mère ou l'enfance de Jean Genet à Lyon
 (Culturebox)

De père inconnu et abandonné quelques mois après la naissance par sa mère, Jean Genet est un enfant de l'assistance. Un parcours qui aura fortement influencé son oeuvre.
La littérature fut son salut, les livres son péché mignon. A plusieurs reprises, il fut emprisonné pour avoir volé des ouvrages. "Je mène une vie qui me conduit trop souvent en prison", disait-il, une vie de bouquiniste sur les quais de Seine à Paris. Son premier vol de livres le conduit à Fresnes en mai 1942. C'est entre les murs de cette prison qu'il écrira "Le condamné à mort", preuve que l'amour des livres était plus fort que tout chez Jean Genet.

A voir aussi sur Culturebox :
- Jeanne-Moreau-et-Etienne-Daho-lisent-élève-toi-dans-l'air-de-Jean-Genet
- Exposition-autour-de-l'écrivain-Emile-Cioran
- 2010-année-du-centenaire-de-Jean-Genet

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.