Lyon : la Biennale d'art contemporain confiée au Palais de Tokyo investira les anciennes usines Fagor

Le commissariat de la 15e Biennale d'art contemporain de Lyon, qui se tiendra de septembre à janvier, a été confié au Palais de Tokyo, a annoncé lundi la Biennale.

C\'est dans cette friche industrielle des anciennes usines Fagor que se concentrera la 15e Biennale d\'art contemporain de Lyon
C'est dans cette friche industrielle des anciennes usines Fagor que se concentrera la 15e Biennale d'art contemporain de Lyon (Biennale de Lyon / Les usines Fagor. Crédit : Blaise Adilon)
C'est l'équipe du Palais de Tokyo qui sera chargée de choisir une cinquantaine d'artistes de toutes générations et de tous pays pour la 15e Biennale d'art contemporain de Lyon.
 
La manifestation, qui était centrée jusqu'ici sur un ancien entrepôt industriel près de la Saône, investira un nouveau lieu : les immenses friches industrielles des anciennes usines Fagor (29.000 m2), dans le quartier de Gerland. Parmi les dernières grandes usines de Lyon intra muros, elles ont fermé en 2015. Elles ont déjà accueilli les Nuits sonores. Elle se déploiera aussi dans les espaces du musée d'art contemporain (MAC) de Lyon.

Cinquante artistes sur le thème du paysage

Une cinquantaine d'artistes - autant d'hommes que de femmes, est-il précisé dans un communiqué - devront ainsi imaginer des oeuvres "in situ", avec en fil rouge le thème du paysage.
 
Isabelle Bertolotti, historienne de l'art et directrice du MAC-Lyon depuis le départ de l'emblématique Thierry Raspail, est la nouvelle directrice artistique de la manifestation qui se tiendra dans la région lyonnaise du 18 septembre au 5 janvier.
 
La précédente édition en 2017 avait attiré 330.000 visiteurs, dont 6.600 professionnels.