Beyoncé, Jay-Z, comment le clip des deux superstars du rap participe au succès du Louvre ?

De l'Antiquité aux oeuvre classiques, Le Louvre demeure l'un des lieux de conservation les plus prestigieux au monde. Moderne et toujours en mouvement, le musée parisien sait aussi se transformer en immense dance floor au rythme de Beyoncé et Jay-Z. 

La chanteuse américaine Beyonce en 2014 en visite au Louvre
La chanteuse américaine Beyonce en 2014 en visite au Louvre (CALPIX/SIPA)

10,2 millions de visiteurs en 2018, Beyonce et Jay-Z qui tournent leur clip devant les oeuvres les plus emblématiques, en 2018 le musée du Louvre a cassé la baraque. La Joconde, La Victoire de Samothrace ou encore Le radeau de la méduse, la diva de la pop et le rappeur s'affichent fièrement devant les plus belles œuvres du musée parisien dans le clip d'Apeshit (sorti juin 2018).

La rédaction de France 2 propose un décryptage avec de très jeunes visiteuses. Fans du couple américain, elles ont pu découvrir des oeuvres qu'elles n'avaient jamais vues auparavant. 

Pierre-Hadrien Poulouin, médiateur au Louvre les accueille. "On marche là où des stars ont marché !", lui confie l'une des jeunes filles. 

Un tournage gardé bien secret

Le clip a été tourné dans la plus grande discrétion deux nuits de suite, les 31 mai et 1er juin 2018, de 22 h 30 à 6 h 30 du matin. Aux côtés de Beyoncé, il n'y a qu'une seule danseuse française : Josepha Madoki. "C'était la première fois que je rentrais au Louvre, c'était calme et vide dans la nuit, c'était beau avec toutes ces oeuvres d'art, quelque chose d'assez impressionnant", se souvient-elle. Un solo appris par coeur durant des heures mais elle ignore tout du tableau devant lequel elle doit danser. C'est sous les yeux de La Joconde qu'elle exécute sa partition. "J'avais vraiment l'impression qu'elle me regardait", assure la danseuse. 

J'étais plus impressionnée par La Joconde que par Beyonce !Josepha MadokiDanseuse

La danseuse doit garder le secret pour elle durant deux semaines jusqu'à la sortie de la chanson. Quelques heures après sa publication, le clip est vu par plus de 10 millions de personnes. Exactement le même nombre de visiteurs que le Louvre a accueilli en 2018.  

Ce clip a permis à des jeunes qui n'ont pas forcément les codes de se sentir touchés par les oeuvresJosepha Madoki Danseuse

Le clip d'Apeshit s'ouvre sur les époux posant, hiératiques, devant la Joconde. Jay-Z est vêtu d'un costume croisé vert clair, Beyoncé d'un tailleur-pantalon lavande. La séquence se poursuit avec des danseurs dévêtus devant Le Sacre de Napoléon de Jacques-Louis David.

Youtube

Ils se mettent au même niveau que ce tableau, une certaine revendication de leur positionnement comme un chef d'oeuvre de la RenaissancePierre-Hadrien PouloinMédiateur au Louvre

Devant le Radeau de la Méduse de Géricault, les jeunes filles apportent une analyse intéressante. "Tout en haut, il y a un noir qui aide, ça change le concept que l'on avait en Europe où les noirs sont vus comme des moins que rien et là c'est un peu le black power !

Beyonce, Jay-Z, Vinci, Delacroix, la Vénus de Milo... quand les icônes d'aujourd'hui dansent avec celles d'hier, le musée du Louvre s'impose toujours comme un carrefour où toutes les cultures se croisent.