Le musée d'art contemporain de Dunkerque fête ses 40 ans en confrontant artistes d'hier et d'aujourd'hui

Publié
Expo 40 ans de Laac de Dunkerque
FTR
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
A l'occasion de cette exposition anniversaire, les responsables du musée ont convié des artistes contemporains à poser un nouveau regard sur la collection permanente. À découvrir jusqu'au 7 mai 2023.

Comme de longs échos qui de loin se confondent...  c'est avec ce vers tiré d'un poème de Charles Baudelaire que le LAAC de Dunkerque fête son quarantième anniversaire. Et des échos, il y en a une multitude entre les murs du célèbre musée dédié à l'art contemporain.

À travers ce nouvel accrochage qui met en lumière la collection permanente, deux générations d'artistes se répondent. Une expérience enrichissante pour les artistes invités, comme pour le musée. "Ça nous a permis de voir autrement des œuvres, de les appréhender d'une manière tout à fait nouvelle", se réjouit  Hanna Alkema, responsable expositions et collections au LAAC. 

 

Dialogue autour de l'art contemporain

Le site revient aux principes de sa création en conviant treize artistes à dialoguer avec des pièces historiques de leur choix. "L'idée c'était d'apporter un nouveau regard sur cette collection, donc on a invité des artistes à venir dans nos réserves pour choisir des œuvres qu'ils avaient envie de faire dialoguer avec leur propre travail", explique Hanna Alkema.

Ainsi au détour du parcours, le visiteur peut observer le regard de la jeune génération sur les artistes contemporains d'hier. À l'image de Ludovic Linard qui s'inspire des dessins à quatre mains de Pierre Alechinsky et Karel Appel pour les confronter à ses propres expériences de dessins partagés. "Quand on dessine à deux, il y a quelque chose qui fait que dans la manière même de dessiner on va vers l'autre, on dessine presque comme l'autre", confie l'artiste. 

 

Une passion pour l'art contemporain

Inauguré en 1982 en présence de Jacques Chirac, le LAAC n'a cessé d'imprimer son empreinte dans le paysage dunkerquois. À l’époque, cette ouverture est un évènement dans la cité industrielle. Le musée voit le jour sous l'impulsion de Gilbert Delaine (1934-2013), un ingénieur à la direction de l'équipement de la ville, tombé amoureux de l’art contemporain dans les années 1970.

 

C'est dans la salle d'attente de son dentiste, que Gilbert Delaine découvre l'art moderne avec un tableau de Ladislas Kijno, reproduit dans une revue d'art. Il se met alors en tête de monter une collection et parcourt l'Europe pour visiter des ateliers, galeries, musées et lieux d'art. "Il est allé voir les artistes en leur disant 'est ce que vous accepteriez de m'offrir une œuvre si je vous en achète une?' Et, ça a marché. Il est devenu très proche de tous les artistes de l'époque comme Arman, César etc... Et, ça a tellement bien marché que Karel Appel, il lui a acheté une œuvre et lui, en a donné 50 !", raconte Christian Michel, secrétaire de l'association L'Art Contemporain Dunkerque. 

Un lieu emblématique de Dunkerque

Quarante ans après son inauguration, le musée de Dunkerque possède 2200 œuvres en réserve et accueille chaque année près de 30 000 visiteurs. "C'est une institution qui est reconnue et qui continue d'exister. On travaille à la poursuite du projet de Gilbert Delaine tout en explorant d'autres directions", précise Hanna Alkema. 

Un héritage qui s’inscrit au cœur de l’histoire industrielle de Dunkerque. Prochaine exposition en lien avec cette histoire : la triennale Art et Industrie en 2023. 

"Comme de longs échos qui de loin se confondent" au LAAC de Dunkerque jusqu'au 7 mai 2023
Ouvert à tous : du mardi au vendredi de 9h00 à 18h00, les samedi et dimanche de 11h00 à 18h00. 
Tarif : 4€ et 2€.  Gratuite pour les moins de 18 ans et pour tous les dimanches

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.