Cet article date de plus d'un an.

L'Institut du monde arabe inaugure sa première exposition au Maroc

116 œuvres d'artistes originaires de 16 pays arabes sont présentées jusqu'au 15 juin au musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain de Rabat.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
La nouvelle exposition de l'IMA au Musée Mohammed VI à Rabat, au Maroc, le 28 février 2023. (AFP)

L'Institut du monde arabe (IMA) présente à partir de mercredi 1er mars à Rabat une sélection de sa collection d'art contemporain sur les avant-gardes arabes, première exposition du genre à l'étranger pour l'institution basée à Paris.

"C'est la première fois que les chefs-d'œuvre de l'IMA sortent de nos murs et sont présentés hors de la France", a déclaré mardi 28 février à l'AFP le président de l'IMA Jack Lang. Cette exposition sur les "Modernités arabes" est organisée en partenariat avec la Fondation nationale des musées du Maroc (FNM). Au total, 116 œuvres d'artistes originaires de 16 pays arabes - en majorité des peintures mais aussi des sculptures, des photographies et des œuvres graphiques de 1945 à nos jours - sont présentées jusqu'au 15 juin au musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain de Rabat. La collection sera ensuite exposée dans d'autres musées, à Tanger et Marrakech.

Exposition événement 

"Ce projet montre, avec une vision décoloniale, ces artistes qui se sont affirmés, qui se sont émancipés et qui appartiennent à l'histoire de l'art global", a expliqué à l'AFP Natalie Bondil, commissaire de l'exposition et directrice du musée et des expositions à l'IMA. Pour Mehdi Qotbi, artiste peintre et président de la FNM, cette "exposition événement rend justice aux fabuleux artistes arabes qui travaillent depuis des années".

Son inauguration survient en plein coup de froid diplomatique entre Paris et Rabat. Lors d'une brève allocution, l'ex-ministre français de la Culture a rappelé les "liens d'exception indestructibles" unissant la France et le Maroc, au lendemain d'un discours d'Emmanuel Macron dans lequel le président français a souhaité "avancer" au-delà des "polémiques" actuelles et des tensions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.