Cet article date de plus de quatre ans.

Invader s'expose à Paris, dans la rue et en galeries

C'est ainsi : un beau jour les artistes de rue délaissent leur terrain de jeu préféré et entrent en galerie, le temps d'une exposition. Ce fut le cas de Miss Tic et de ses célèbres pochoirs érotico-féministes. C'est désormais le cas  d'Invader. Quelques-unes de ses oeuvres sont accrochées en deux lieux, à la Galerie Générale et au Feuvre, jusqu'au 2 juillet 2011. C'est l'occasion d'aller entendre son histoire ludique et futuriste, inspirée par la "génération Atari"
Article rédigé par
franceinfo Culture - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Invader s'expose à Paris, dans la rue et en galeries
 (Culturebox)

Ils sont une légion, une armée. On en dénombre mille à Paris, quelques centaines à Berne, Los Angeles, ou Hong Kong. Tel Dark Vador, leur commandant en chef ne montre jamais son visage. Il se fait appeler "Invader". Son opération a commencé en 1990. Il a posté une "sentinelle" : le premier de ces personnages extra-terrestres pixellisés en mosaïque. Ils sont les répliques exactes d'un jeu vidéo né à la fin des années 70. C'est en 1998 que le reste des envahisseurs a commencé à se poster au détour des rues, principalement dans de très grandes villes. On ignore encore leur dessein final...

- A voir aussi sur Culturebox :
- Le-monde-des-murs-peints-à-l'hotel-de-ville-de-lyon
- Exposition-sans-conservateur-au-festival-contre-temps-à-Strasbourg
- cascadeur-sur-scène-avec-son-premier-album

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.