Henri VI à Avignon, 18 heures plus tard...

Pendant 18 heures - et sept entractes - 21 comédiens ont incarné quelque 300 personnages de la pièce Henri VI, de Shakespeare, et prononcer 10.000 vers. Au-delà de la prouesse, il reste une (très) belle pièce de théâtre dont les spectateurs du Festival d'Avignon sont ressortis conquis.

(Henri VI, de Shakespeare, est joué en ce moment à Avignon © Nicolas Joubard)

Une pièce réputée inmontable, 18 heures de représentation (de lundi 10 heures à mardi 4 heures du matin) et un succès. Des cris de joie, des larmes, plus d'un quart d'heure d'applaudissement, du public du Festival d'Avignon pour la troupe et de la troupe pour le public : la mise en scène du jeune Thomas Jolly pour Henri VI  de Shakespeare fut un tourbillon, un opéra rock, drôle et tragique, simple et génial. Ses batailles, innombrables dans cette épopée des guerres fratricides de la monarchie anglaise du XVe siècle, il en a fait un dance floor, un duel devient magique avec simplement de la brume et une lumière rouge.

Quatre heures du matin, le public tarde à quitter les lieux après une ovation. Très peu de désertion dans les gradins, bien sûr on somnole à certains moments, mais cette énergie, ce talent à l'état brut sont rares, ce théâtre-là est irrésistiblement généreux.

 

Henri VI fait un triomphe à Avignon. Thierry Fiorile y a assisté
--'--
--'--