Cet article date de plus de sept ans.

Décès de Slavik, décorateur des drugstore Publicis

Figure des années 60-70, le décorateur français Slavik, qui avait conçu les drugstore Publicis et embelli de célèbres restaurants parisiens, est décédé vendredi à Paris à l'âge de 94 ans, a annoncé lundi à l'AFP sa fille, Barbara Vassiliev-Maynial.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le drugstore Publicis en 1974 décoré pa Slavik
 (ESCH/SIPA)
D'origine russe, Slavik de son vrai nom Wiatscheslav Vassiliev, influencé par le surréalisme, a décoré plus de 400 restaurants, hôtels et boutiques en France et dans le monde.

Formé à l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs et à l'Institut des Hautes Etudes Cinématographiques, Slavik a débuté avec des décors de
théâtre, notamment pour le Vieux-Colombier et plusieurs ballets de Serge Lifar. L'architecte Jacques Adnet lui a commandé ensuite des mises en scène de mobiliers. Après-guerre, les Galeries Lafayette lui confient ses vitrines. Repéré par Marcel Bleustein-Blanchet en 1954, Slavik rejoint Publicis comme chef du service de l'esthétique industrielle. A ce titre, il conçoit trois ans plus tard le décor du premier drugstore français, celui des Champs-Elysées, puis ceux de Saint-Germain-dès-Prés, de la Défense et de Parly 2.
           
Parallèlement, Slavik réinterprète les pubs anglais avec, à Paris, le Pub Winston Churchill et la London Tavern. On lui doit aussi les décors de brasseries et bistrots, dont L'Européen à la Gare de Lyon. L'une de ses dernières créations a été en 1983 le décor et le mobilier du Jules Verne, le restaurant gastronomique de la Tour Eiffel, dispersés aux enchères en 2012.             

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Design

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.