Degas se met à nu au musée d'Orsay

Jusqu'au 1er juillet 2012, le musée parisien propose au public une grande rétrospective du travail de l'artiste sur les corps nus.

118
C'est un des thèmes de prédilection d'Edgar Degas (photo), et qui pourtant n'avait jamais bénéficié d'une grande exposition monographique.  ELODIE DROUARD / FTVI
218
Car si l'on connaît la passion de Degas pour les danseuses ou les courses de chevaux, il s'est également particulièrement intéressé aux corps nus. ELODIE DROUARD / FTVI
318
Jusqu'au 1er juillet 2012, le musée d'Orsay à Paris vous propose de découvrir l'œuvre de Degas à travers ses nus. ELODIE DROUARD / FTVI
418
L'exposition propose un parcours chronologique en sept sections, retraçant près de cinquante ans d'activité artistique. ELODIE DROUARD / FTVI
518
Elle replace également le travail de Degas dans son contexte de création, en présentant des œuvres réalisées par des artistes qu'il a inspirés, comme Matisse ou Picasso (photo). ELODIE DROUARD / FTVI
618
Elle permet aussi d'appréhender les différentes techniques utilisées par Degas : la peinture et le dessin bien sûr, mais aussi le fusain et le pastel, qu'il affectionnait particulièrement. ELODIE DROUARD / FTVI
718
Il s'est également essayé à la sculpture, surtout vers la fin de sa vie lorsque sa vue a commencé à faiblir. ELODIE DROUARD / FTVI
818
Les figures nues sont au cœur de l'œuvre d'Edgar Degas, de ses débuts vers 1855 aux dernières années de son activité artistique, peu avant la première guerre mondiale. ELODIE DROUARD / FTVI
918
Et c'est précisément à travers elles que Degas a fait évoluer son style tout au long de sa carrière. ELODIE DROUARD / FTVI
1018
Né en 1834, Edgar Degas a débuté sa carrière artistique comme tous les jeunes gens de sa génération, en étudiant le dessin de figures nues. ELODIE DROUARD / FTVI
1118
Dans "Petites filles spartiates provoquant les garçons", Degas évoque l'Antiquité, mais s'offre surtout la possibilité d'exposer à travers cette œuvre toutes ses recherches sur le corps. ELODIE DROUARD / FTVI
1218
Au cours des années 1870, Degas réalise une série de scènes de maisons closes où les corps des prostituées détonnent avec les formes idéales des nus classiques. ELODIE DROUARD / FTVI
1318
Vers 1879, Degas entreprend la réalisation d'une œuvre de grand format qui pourrait lui apporter une notoriété nouvelle. "Femme nue s'essuyant" restera inachevé. Au même moment, il conseille son ami Henri Gervex dans une toile tout aussi importante, Rolla (photo). ELODIE DROUARD / FTVI
1418
L'ambition de cette toile fait écho ici à "L'Homme au bain", de Caillebotte, quasiment de grandeur nature. ELODIE DROUARD / FTVI
1518
Organisée avec le Museum of Fine Arts de Boston (Etats-Unis), l'exposition bénéficie du riche fonds d'œuvres graphiques du musée d'Orsay, rarement montrées à cause de leur sensibilité à la lumière. ELODIE DROUARD / FTVI
1618
"Il faut refaire dix fois, cent fois le même sujet", avait coutume de dire Degas. Pendant près de cinquante ans, l'artiste retravailla des poses étudiées antérieurement. ELODIE DROUARD / FTVI
1718
Tout au long de sa vie, Degas a renouvelé l'approche du thème classique qu'est le nu pour le porter vers les avant-gardes de XXe siècle. ELODIE DROUARD / FTVI
1818
"Degas et le nu", du 13 mars au 1er juillet 2012 au musée d'Orsay, à Paris (7e). Ouvert tous les jours sauf le lundi. Entrée plein tarif : 12 euros. ELODIE DROUARD / FTVI